Angerer à l'aise à Växjö

Nadine Angerer espère que le retour de l'Allemagne à Växjö va lui permettre de retrouver la victoire en quarts de finale contre l'Italie.

Nadine Angerer (À droite) célèbre la victoire à Växjö contre l'Islande
Nadine Angerer (À droite) célèbre la victoire à Växjö contre l'Islande ©Getty Images

La gardienne Nadine Angerer espère que le retour de l'Allemagne à Växjö va lui permettre de retrouver la victoire en quarts de finale du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA contre l'Italie.

La défaite historique des tenantes du titre contre la Norvège, lors de la 3e journée du Groupe B, a renvoyé les joueuses de Silvia Neid à Växjö, sur la pelouse où elles ont disputé leurs deux premières matches. "J'aime bien cette petite ville et c'est là qu'il y a mon café favori", a déclaré Angerer. "Ce stade nous va bien, nous n'y avons pas perdu et nous avons réussi de grandes choses contre l'Islande."

Cette victoire 3-0, lors du deuxième match, doit permettre aux tenantes du titre de puiser de la confiance pour donner l'assaut un sixième titre continental consécutif. L'Allemagne comptera sur des joueuses d'expérience telle qu'Angerer. "Il est évident que nous avons le devoir de nous servir de notre expérience, c'est important", a déclaré la joueuse de 34 ans et 121 sélections.

"Nous nous sommes beaucoup parlé entre nous et nous en sommes arrivées à la conclusion que nous avons  manqué de concentration face à la Norvège. Qu'il y ait eu de l'individualisme et que cela a donné beaucoup d'erreurs. Nous allons aborder le match contre l'Italie de manière différente."

"Les Italiennes ne vont pas nous laisser une once d'espace. Nous nous sommes qualifiées difficilement il y a quatre ans à ce stade", a ajouté Angerer. "Si nous jouons comme nous l'avons fait contre la Norvège, on ne se qualifiera pas cette fois. Il va falloir se remonter les manches sinon, on peut faire nos valises."