La belle soirée danoise

"Je pense qu'on mérite de participer aux quarts", a dit le coach adjoint du Danemark, Søren Randa-Boldt, après le tirage au sort au Nya Parken, jeudi.

Karen Espelund, membre du Comité exécutif de l'UEFA, a procédé au tirage au sort
Karen Espelund, membre du Comité exécutif de l'UEFA, a procédé au tirage au sort ©Sportsfile

Les Danoises n'ont pas joué au Nya Parken, mais elles ont passé la plus belle des soirées à Norrköping jeudi.

Au terme d'un nul 1-1 entre l'Espagne et la Russie, le sélectionneur adjoint du Danemark Søren Randa-Boldt a dû se presser sur une scène légèrement différente : le tirage au sort permettant de déterminer qui, du Danemark ou de la Russie, participerait aux quarts de finale en tant que meilleur troisième, avec l'Islande.

L'intégralité de la délégation russe (joueuses, staff et familles) se retrouvait au fond de la salle de conférence de presse pour la cérémonie, et même les joueuses espagnoles restaient. Mais la boule tirée au sort par Karen Espelund, membre du Comité exécutif de l'UEFA, désignait le Danemark. Randa-Boldt laissait éclater sa joie. Les Danoises rencontreront la France, lundi.

"Nous sommes très heureux", a déclaré Randa-Boldt à UEFA.com. "J'ai mal pour les Russes, c'est horrible pour elles. Mais nous sommes contents et prêts. Je pense qu'on mérite de participer aux quarts. On a joué contre la Russie en avril et on avait gagné 5-0, donc je pense qu'on est meilleurs. On a bien joué depuis le début du tournoi, on a juste péché dans la finition mais ça viendra."

Si l'élimination a brisé les cœurs russes, les Danoises n'ont pas eu la vie facile ces derniers jours. Après avoir disputé leur dernier match du Groupe A mardi, elles ont dû attendre de voir si leur aventure s'arrêtait là, comme en Finlande en 2009, quand elles terminaient avec moins de points que les autres troisièmes, l'Angleterre et la Norvège. "Ça a été dur", raconte Randa-Boldt. "On avait essayé de se qualifier en Finlande il y a quatre ans. On n'avait pas eu de chance. Cette fois, la chance nous a souri."

La France se met maintenant en travers de son chemin, en quarts à Linköping. La seule équipe à avoir remporté ses trois matches de groupes est excellente depuis le début de Suède 2013, et a conclu les poules avec un franc succès 3-0 sur l'Angleterre alors qu'elle était déjà qualifiée.

"J'ai regardé tous les matches de la France, c'est une très bonne équipe mais on a nos chances contre elles", affirme Randa-Boldt, qui est également sélectionneur des M19F danoises depuis 2008. "Ce sera difficile, mais quand vous finissez troisième de votre groupe, vous jouez une équipe difficile ensuite." Si vous êtes encore en lice, aurait-il pu ajouter.