UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Mauro et l'Italie à bloc

L’attaquante Ilaria Mauro a envoyé un message aux futures adversaires de l’Italie en déclarant que son équipe s’était "réveillée".

Ilaria Mauro a joué les renardes de surface pour marquer son premier but international face au Danemark
Ilaria Mauro a joué les renardes de surface pour marquer son premier but international face au Danemark ©Sportsfile

Après avoir ouvert son compteur international au moment opportun, l’attaquante Ilaria Mauro a envoyé un message aux futures adversaires de l’Italie au Championnat d’Europe féminin de l’UEFA 2013 en déclarant que son équipe s’était "réveillée".

Un sentiment de frustration avait fini par envahir le vestiaire italien après ces longues périodes de domination sur le terrain non concrétisées au tableau d’affichage, lors leur premier match du Groupe A face à la Finlande soldé par un nul 0-0. Mais les protégées d’Antonio Cabrini ont fini par trouver la faille en début de seconde période samedi contre le Danemark, après un nouveau monopole du ballon, sur un tir contré de Melania Gabbiadini.

Deux minutes après son entrée en jeu, Ilaria Mauro surgissait suite à une tête de Patrizio Panico déviée par Stina Petersen pour donner plus d’ampleur au score. "J’ai dû marquer sur mon premier ballon et il s’agit de mon premier but pour l’Italie. Je ne pouvais pas choisir meilleur moment pour marquer", a déclaré l’attaquante de l’UPC Tavagnacco à UEFA.com.

L’Italie n’aura besoin que d’un point face à la Suède pour son dernier match du Groupe A, mais Mauro s’attend à une grosse pression des locales, qui ont passé un cinglant 5-0 à la Finlande. "La Suède est une équipe très forte et elle ne fera pas de cadeau face à son public", a ajouté Mauro, qui aimerait finir en tête du groupe. "L’Italie s’est enfin réveillée. La victoire contre le Danemark a changé la donne et tout le monde dans l’équipe pense qu’on peut remporter la poule."