UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Eyjólfsson : "Un grand pas pour l'Islande"

Les réactions des deux sélectionneurs, Siggi Eyjólfsson et Even Pellerud, après le match nul 1-1 entre l'Islande et la Norvège dans le Groupe B.

Sigurdur Eyjolfsson exulte après l'égalisation
Sigurdur Eyjolfsson exulte après l'égalisation ©Sportsfile

Les réactions des deux sélectionneurs, Siggi Eyjólfsson et Even Pellerud, après le match nul 1-1 entre l'Islande et la Norvège dans le Groupe B du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA.

Siggi Eyjólfsson, sélectionneur de l'Islande
C'est un grand pas en avant pour l'Islande. C'est la première fois que nous réalisons un match nul dans une phase finale à ce niveau-là. Je suis extrêmement satisfait des joueuses.

 J'étais clairement beaucoup plus anxieux qu'elle (Margrét Lára Vidarsdóttir) avant qu'elle marque son penalty. J'avais foi en elle parce que c'est notre meilleure buteuse et elle a un fantastique ratio entre le nombre de minutes jouées et le nombre de buts marqués. J'espèrais vraiment qu'elle marque car si nous avions perdu ce premier match il aurait fallu ensuite rencontrer l'Allemagne et cela n'aurait pas été facile avec une défaite. Alors j'ai été très heureux quand elle a marqué.

Nous avons disputé pas mal de matches au cours desquels les joueuses ont bien évolué, bien joué, ont tout donné sans ramener quoique ce soit. Mais cette fois, on a un point et c'est vraiment un grand point pour nous. J'espère que l'on peut continuer de cette manière dans ce tournoi.

Even Pellerud,  sélectionneur de la Norvège
 Je ne dirais pas que ce résultat est injuste même si nous avons semblé être la plus forte équipe sur le terrain pendant de longs moments. Nous avons raté la chance de marquer ce deuxième but en raison de mauvaises passes et de centres un peu trop flottants lorsque nous avions nos buteuses dans la surface adverse et qui auraient pu facilement trouver le fond des filets.

Sur le banc, j'étais nerveux lorsque nous avons commencé à nous présenter davantage dans leur surface de réparation. Ce match, c'était typique de ces situations où l'on fait les mauvais choix mais il faut dire bravo à cette équipe d'Islande qui est bien revenue dans le match.

 Dans notre vestiaire, il y a de la déception, les filles considèrent ce match nul comme une opportunité que nous n'avons pas réussi à saisir. Si nous avions été un peu plus précis dans votre dernière passe et dans les centres, on aurait pu marquer facilement ce deuxième but. De mon point de vue, c'est le plus décevant.