UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Premiers pas pour les fan zones à l'EURO féminin

"C'est sympa de voir différents types de supporters", a indiqué Ann Ekstrand, de l'association officielle de supporters suédois, Camp Sweden, dans les fan zones.

La fan zone de Göteborg à l'UEFA EURO féminin ©Sportsfile

Les fan zones sont un point de rencontre pour les supporters des grandes compétitions européennes depuis un certain temps déjà, mais aujourd'hui, elles font leurs premiers pas au Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2013 en Suède. UEFA.com plonge dans l'ambiance à Göteborg.

Il ne pouvait y avoir emplacement plus central dans la deuxième ville suédoise que le parvis du Stora Teatern, en plein sur la Kungsportsavenyn. Au cours des prochaines semaines, ce site de choix à Göteborg sera le site incontournable pour venir voir les matches de l'UEFA EURO féminin. "C'est un tournoi marqué par de nombreuses premières", explique le directeur du tournoi Göran Havik. "Notamment parce que c'est la première fois que des fan zones sont installées lors d'un EURO féminin."

Des buvettes, des attractions et un écran géant ont été installés à Göteborg, tout comme dans les six autres fan zones des villes hôtes suédoises. Ouvertes au public depuis mercredi, celle de Göteborg a rapidement été envahie une foule jaune et bleu venue soutenir le premier match de l'équipe locale. Mais un contingent non négligeable de danois rouge et blanc s’est également présenté.

"Nous sommes entre 1 000 et 1 500 Danois ici", estime Jakob Lauersen, les joues peintes aux couleurs de son pays. Les supporters se sont mélangés pour assister au match d'ouverture du Groupe A, qui s'est soldé par un nul 0-0 entre la Finlande et l'Italie, avant de marcher comme un seul homme vers Gamla Ullevi pour la rencontre de la Suède et du Danemark. "C'est sympa de voir différents types de supporters", a indiqué Ann Ekstrand, de l'association officielle de supporters suédois, Camp Sweden. "Il y a plus de femmes et de jeunes."

Si Ekstrand et Dane Lauersen avaient des billets pour le match, les fan zones portent un objectif plus ambitieux, comme le souligne le responsable de la fan zone Daniel Svenberg. "C'est une manière de porter la fête du football à tout le monde, et pas juste à ceux qui ont une place au stade", explique-t-il. Embrassant fièrement du regard le parvis, il ajoute : "C'est le moment idéal pour installer des fan zones lors d'un tournoi féminin. Regardez comme la place est noire de monde !"