UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Smith revient sur le parcours de l'Angleterre en 2009

Kelly Smith a expliqué à UEFA.com ce que représente le fait de disputer un tournoi majeur alors qu'elle vise une nouvelle finale de l'EURO féminin.

Smith revient sur le parcours de l'Angleterre en 2009
Smith revient sur le parcours de l'Angleterre en 2009 ©UEFA.com

Avant le premier match du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2013 de l'Angleterre face à l'Espagne vendredi prochain à Linköping, UEFA.com s'est entretenu avec l'attaquante de l'Arsenal LFC Kelly Smith, finaliste en 2009.

UEFA.com : Ce sera votre septième tournoi majeur. Qu'est-ce que cela vous fait d'avoir pu jouer à ce niveau (EURO féminin, Coupe du Monde, Jeux olympiques) si souvent ?

Smith : C'est énorme, c'est incroyable, c'est ce que vous voulez faire lorsque vous êtes un enfant et que vous rêvez. Jouer la Coupe du Monde, les Jeux olympiques ou le Championnat d'Europe, c'est le summum. Et cette fois, ce ne sera pas différent. Ensuite, ce sera un grand, très grand tournoi, évidemment nous voulons tenir notre rôle. Espérons que j'aurai la chance de jouer.

UEFA.com : Vous avez atteint la finale la dernière fois en Finlande ; l'Angleterre peut-elle le refaire, ou même franchir la dernière marche ?

Smith : Oui, c'est sûr, nous prions toutes pour cela. Évidemment, nous sommes ravies d'avoir atteint la finale en 2009, et déçues d'avoir terminé à la deuxième place, avec la médaille d’argent.

Mais oui, nous voulons franchir cette dernière marche cette fois, nous qualifier hors de la phase de groupes et atteindre cette finale. C'est probablement l'équipe la plus forte qui n'ait jamais été à la disposition de Hope (Powell) en termes de mélange entre la jeunesse et l'expérience ; il y a beaucoup de joueuses expérimentées qui ont joué énormément de phases finales et qui savent gérer ce genre d'événements.

Alors je pense que nous avons vraiment les bonnes joueuses, nous n' besoin que d'un petit coup de pouce du destin, vous savez, et de la bonne mentalité pour être performantes et être à notre meilleur niveau pour se retrouver en finale.

UEFA.com : Quels souvenirs gardez-vous de ce parcours en 2009 ? Pensiez-vous atteindre la finale avant le début du tournoi ?

Smith : À l'intérieur du groupe, il y a une confiance sereine. On n'aime pas trop en parler, on aime garder cela entre nous. Nous étions heureuses d'avoir atteint la finale ; mais déçues parce que, jusqu'à l’heure de jeu, je pense que nous étions encore en course pour la victoire mais avec l'expérience de l'Allemagne, sa force et sa profondeur de banc, cette équipe a fini par prendre le dessus, en partie en raison de notre inexpérience à ce niveau de la compétition. Nous avons trop souvent perdu le ballon et elles ont pris le contrôle de la rencontre. Elles étaient meilleures ce jour-là et elles ont mérité la victoire.

Aujourd'hui, je ne pense pas que nous nous écroulerions de la sorte si nous atteignions à nouveau la finale. On a beaucoup plus d'expérience à ce niveau et de meilleures joueuses. Alors j'espère qu'on pourra à nouveau se retrouver en finale.