UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

L'Anglaise Aluko sort les griffes

Eniola Aluko a déjà un palmarès bien garni mais espère toutefois garder un excellent souvenir du quart de finale de l'EURO féminin face à la Finlande, jeudi à Turku.

L'attaquante anglaise Eniola Aluko
L'attaquante anglaise Eniola Aluko ©Getty Images

Diplômée en droit, l'Anglaise Eniola Aluko s'emballe rapidement pour des moments importants, comme le quart de finale du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2009 contre la Finlande, jeudi à Turku.

Bon souvenirs
Les deux nations se rencontraient déjà au match d'ouverture de la compétition en 2005 que l'Angleterre organisait. Aluko se souvient encore de ce match. Elle espère revivre la même euphorie qui avait entouré l'équipe d'Angleterre, vainqueur grâce à un but de dernière minute.

"Génial"
"C'est un excellent souvenir pour moi car il y avait 30 000 personnes dans le stade et c'était difficile", se souvient Aluko. "On menait 2-0 mais la Finlande étaient revenue au score et Karen Carney avait inscrit un magnifique but. C'était génial, comme si j'avais marqué le but moi-même. J'espère ressentir la même chose demain. C'est super de se retrouver en quart de finale contre les hôtes, ce sera un bel événement. Je suis sûre que toutes les joueuses vont se donner à 100 % car c'est l'un des matches les plus importants de notre carrière."

Confiance
Aluko, auteure du but égalisateur dans le match face à la Russie que l'Angleterre a fini par gagner 3-2 dans le Groupe C, affirme que son expérience avec le Saint Louis Athletica aux États-Unis l'a aidée dans ce tournoi. "Je me vois comme une fille de Birmingham qui a la chance de jouer dans un excellent championnat. Et jouer aux côtés de joueuses comme Marta me donne confiance", ajoute-t-elle. "J'ai marqué des buts importants cette saison et c'était un grand honneur de faire partie des titulaires All-Star de la WPS (Women's Professional Soccer, la ligue professionnelle féminine).

"Je n'ai plus peur"
"Je me suis largement améliorée. Toutes les rencontres constituent un grand événement et je n'ai plus peur de disputer une compétition comme celle-ci maintenant." Elle aimerait maintenant ajouter des buts à son compteur. "L'objectif de toute attaquante est de marquer des buts mais le principal est la victoire de l'équipe. Si on gagne et que je marque, c'est encore mieux."