Derniers sprints pour l'EURO féminin

Deux vainqueurs des groupes de qualification pour le Championnat d'Europe féminin de l'UEFA sont connus. Les quatre derniers groupes et le tableau des barrages sont encore à déterminer.

Les Suédoises célèbrent leur victoire contre l'Italie en mai
Les Suédoises célèbrent leur victoire contre l'Italie en mai ©Getty Images

Deux vainqueurs des groupes de qualification pour le Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2009 sont connus. Les quatre derniers groupes sont encore à déterminer, de même que le tableau des barrages. Le programme s'annonce des plus intéressants.

Matches décisifs
En juin, la Suède s'est imposée 5-0 en République d'Irlande pour se qualifier aux côtés de la Finlande, nation organisatrice, et de l'Allemagne, tenante du titre. La phase finale aura lieu du 23 août au 10 septembre de l'année prochaine, mais le tableau des qualifiés ne semble pas devoir se compléter avant la semaine du 27 septembre. Les quatre autres leaders des groupes iront affronter à l'extérieur les deuxièmes de leurs groupes respectifs. Seuls les vainqueurs des groupes sont assurés de disputer la phase finale. Les six deuxièmes et les quatre meilleurs troisièmes des groupes (les équipes ayant obtenus les meilleurs résultats face aux quatre premiers de leur groupe) s'affronteront lors de barrages en octobre. uefa.com vous propose un premier bilan des qualifications. Pour obtenir l'intégralité des classements, cliquez ici, puis cliquez sur chaque groupe pour connaître le détail des matches.

Groupe 1

• Ce groupe connaît une situation unique : les trois premières équipes sont susceptibles de se qualifier, et sont toutes assurées au moins d'une place en barrages. Invaincue, l'Angleterre est à égalité de points avec l'Espagne avec encore deux matches à jouer, et dispose de deux points d'avance sur la République tchèque, qui a encore un match à jouer – à domicile contre l'Angleterre.

• L'Angleterre terminera première du groupe en évitant simplement la défaite en République tchèque le 28 septembre et en Espagne cinq jours plus tard.

• En cas de nul ou de défaite sur un écart autre que 5 buts face aux Tchèques, les Anglaises seront qualifiées en cas de victoire contre l'Espagne, quel que soit le score pour ce dernier match. Sinon, l'Espagne devra rattraper le retard 1-0 acquis en Angleterre le 25 novembre pour remporter le groupe grâce à une meilleure différence de buts particulière.

• La République tchèque ne pourra se qualifier qu'en battant l'Angleterre par 5 buts d'écart, à condition que le dernier match se solde par un nul.

Groupe 2

• Après six victoires et 28 buts sans réplique, la Suède a d'ores et déjà remporté le groupe, puisque l'Italie, à trois points derrière, affiche une différence de buts particulière inférieure.

• L'Italie terminera deuxième puisque l'Irlande ne peut plus la rattraper pour les mêmes raisons.

• L'Irlande a vu sa troisième place confirmée et a remporté six points face à la Roumanie, quatrième. Les Irlandaises se sont inclinées deux fois devant l'Italie, et lors de la réception de la Suède. Cela pourrait leur permettre de disputer les barrages, mais elles amélioreraient leurs chances en évitant la défaite pour leur dernier match, un déplacement en Suède le 1er octobre.

Groupe 3

• L'Islande s'est imposée face à la Slovénie et à la Grèce en juin dernier, ce qui lui a permis de prendre la tête du groupe, à égalité de points avec la France, qui s'est inclinée à Reykjavik. Le groupe se décidera lors du match retour entre la France et l'Islande le 27 septembre. Les Bleues doivent s'imposer pour doubler leurs adversaires.

• La Slovénie est troisième du groupe, et perdra cette place si la Grèce bat la Serbie le 27 septembre puis s'impose contre l'équipe de Tanja Lekić sur un score supérieur à 3-1 le 2 octobre. Ces résultats ne suffiront sans doute pas à qualifier la Grèce pour les barrages. En revanche, en cas de nul pour son dernier match, la Slovénie pourrait se qualifier pour les barrages, et conserverait de bonnes chances même en cas de courte défaite.

Groupe 4

• L'Allemagne, qui vise un cinquième titre consécutif, a remporté son billet pour la phase finale en mai et a remporté ses sept matches. Comme la Suède, elle peut aborder en toute sérénité son tournoi olympique, au mois d'août.

• Ce groupe est le seul où trois équipes se disputent encore la deuxième place. La Belgique, avec encore un match à jouer, dispose de dix points, autant que la Suisse qui doit encore jouer deux matches. Deux matches restants aussi pour les Pays-Bas, qui totalisent huit points.

• Les Pays-Bas accueillent la Suisse le 30 août et la Belgique le 27 septembre, et remporteront la deuxième place avec un total de quatre points pour ces deux matches - sauf si la Suisse bat l'Allemagne le 2 octobre.

• Pour terminer deuxièmes, les Suisses devront vraisemblablement battre les Néerlandaises puis éviter la défaite face aux Belges. Autrement, elles devront s'imposer contre les Allemandes, qui n'ont perdu aucun match de qualification pour l'EURO depuis 1996.

• La Belgique prendra la deuxième place du groupe si elle s'impose aux Pays-Bas, sauf si la Suisse récolte quatre points pour ses deux derniers matches. Dans tous les cas, une victoire permettra aux Belges de se classer comme l'une des quatre meilleures troisièmes équipes. Dans le cas contraire, les Belges devront compter sur une victoire de la Slovaquie sur l'Ecosse dans le Groupe 5 pour accéder aux barrages.

Groupe 5

• La victoire de l'Ukraine 1-0 contre le Danemark, qui avait également réalisé un sans faute jusque là, a permis aux deux équipes de s'installer définitivement à la tête du groupe.

• Dans le pire des cas, l'Ukraine devra faire match nul au Danemark le 1er octobre pour se qualifier pour le première fois en phase finale. Les Slaves seront qualifiées en cas de défaite par un but d'écart sur un autre score que 1-0 face au Danemark, à condition de s'imposer par moins de 5 buts face au Portugal le 27 septembre. En cas de victoire contre le Portugal par 5 buts d'écart ou plus, les Ukrainiennes pourront se permettre une défaite 1-0 contre les Danoises.

• L'Ecosse a un point de retard sur la Slovaquie dans la course à la troisième place. Les deux équipes s'affrontent à Perth le 28 septembre. L'Ecosse a battu la Slovaquie pour leurs deux premières rencontres. Les deux nations ont perdu tous leurs matches face à l'Ukraine et au Danemark. Une victoire donnerait donc aux joueuses d'Anna Signeul de bonnes chances de se classer parmi les quatre meilleurs troisièmes. Un nul risque de ne pas suffire - cela dépendra des résultats du Groupe 4. Une victoire ne donnerait que de faibles chances à la Slovaquie pour les barrages.

Groupe 6

• La Norvège est la seule des trois équipes européennes qualifiées pour les Jeux Olympiques à n'avoir pas encore remporté son billet pour la phase finale. Mais avec sept victoires et 26 buts sans réplique, les Norvégiennes ont neuf points d'avance sur la Russie, qui n'a plus que deux matches à disputer.

• La Russie affronte la Norvège le 2 octobre, mais ne conservera d'espoirs pour la phase finale qu'en cas de victoire contre l'Autriche le 27 août puis contre la Pologne le 27 septembre. Et même dans ce cas, les Russes devront s'imposer par quatre buts d'écart pour rattraper leur défaite 3-0 en Norvège en novembre dernier. Elles pourront peut-être se contenter d'un succès 3-0 si elles améliorent leur différence de buts de 13 contre l'Autriche et la Pologne.

• L'Autriche a trois points de retard sur la Russie, mais devra s'imposer sur un score supérieur à 5-1 lors de leur match pour prendre la deuxième place. Et même dans ce cas, les Autrichiennes devront compter sur une défaite des Russes face à la Pologne et la Norvège.

• Actuellement troisième du groupe, l'Autriche a deux points d'avance sur la Pologne mais pour se qualifier pour les barrages, ces deux équipes devront faire un résultat contre la Russie, le plus probablement une victoire.

ÉQUIPES QUALIFIÉES POUR LA PHASE FINALE (7 places + 5 lors des barrages) : Finlande (organisatrice) ; Suède (Groupe 2) ; Allemagne (Groupe 4).

ÉQUIPES EN LICE POUR UNE PREMIÈRE PLACE/ASSURÉES AU MOINS D'UNE PLACE EN BARRAGES : Angleterre, Espagne, République tchèque (Groupe 1) ; Islande, France (Groupe 3) ; Ukraine, Danemark (Groupe 5) ; Norvège, Russie (Groupe 6).

ÉQUIPES QUALIFIÉES POUR LES BARRAGES (tirage au sort le 6 octobre) : Italie (Groupe 2).

ÉQUIPES EN LICE POUR UNE PLACE EN BARRAGES (4 places restantes) : République d'Irlande (Groupe 2) ; Slovénie, Grèce (Groupe 3) ; Belgique, Suisse, Pays-Bas (Groupe 4) ; Ecosse, Slovaquie (Groupe 5) ; Autriche, Pologne (Groupe 6).

 

Haut