UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Sjöström libère la Suède

Angleterre - Suède 0-1
Anna Sjöström a marqué tôt pour qualifier la Suède, finaliste 2001 et première du Groupe A, aux dépens du pays organisateur.

Par Paul Saffer à l'Ewood Park

La Suède s'est qualifiée pour les demi-finales de l'EURO 200 en éliminant le pays organisateur grâce à un but marqué en début de match par Anna Sjöström.

L'Angleterre s'arrête là
Malgré une domination totale, l'Angleterre ne pouvait inscrire le but égalisateur nécessaire pour se qualifier face au finaliste 2001, lequel termine donc en tête du Groupe A grâce à la victoire 2-1 de la Finlande (l'autre qualifié) sur le Danemark. Ce résultat condamne l'équipe de Hope Powell à la quatrième place du groupe.

Changement de gardienne
Chaque équipe changeait deux joueuses après son match de mercredi. Rachel Brown remplaçait Josephine Fletcher, blessée, dans le but de l'Angleterre qui a pris deux buts en fin de match pour s'incliner 2-1 contre le Danemark, et Eniola Aluko suppléait Amanda Barr à la pointe de l'attaque. Caroline Seger et Sjöström étaient préférées à Malin Andersson et Lotta Schelin dans l'entrejeu suédois, lesquelles avaient démarré la rencontre contre la Finlande.

But suédois
Forcée de gagner, la Suède se ruait d'entrée en attaque, et après trois minutes obtenait un corner sur lequel elle marquait. La passe enroulée de Therese Sjögran était déviée par Katie Chapman dans les pieds de Sjöström, qui déviait le ballon du talon dans les filets.

Tentative de Yankey
L'Angleterre devait oublier ses desseins d'obtenir un match nul et les 25 000 spectateurs donnaient de la voix, particulièrement lorsque la rapide Aluko s'échappait dans la défense suédoise. Rachel Yankey décochait la première frappe de l'Angleterre, directement sur Hedvig Lindahl, qui sortait ensuite courageusement pour plonger dans les pieds de Kelly Smith.

Lindahl devancée
Un coup franc de Yankey était repris de la tête mais la tentative de Seger était trop enlevée, et après une brève phase de jeu, la vitesse d'Aluko lui permettait de se procurer une occasion de but bizarre après 33 minutes en devançant la sortie de Lindahl sur une passe en retrait. Le ballon s'envolait dans les airs, mais rebondissait au ras du deuxième poteau.

Tête de White
Juste après la pause, la pression de l'Angleterre devenait efficace. Un corner de Karen Carney était repris de la tête par Faye White mais la tentative était déviée au-dessus par Jane Törnqvist, et Yankey envoyait sa frappe enroulée dans les airs. Dans les dernières secondes, toutefois, White devait se jeter pour tacler Hanna Ljungberg.

Frappe de Chapman
Smith restait sur la pelouse après la pause pour la première fois de la phase finale et touchait un centre de Yankey pour Carney dont la frappe était déviée, ce qui provoquait un corner que Chapman envoyait au-dessus la barre de la tête. Cela amenait la sélectionneuse suédoise Marika Domanski-Lyfors à lancer Frida Östberg pour muscler son entrejeu.

Gardiennes sollicitées
Le jeu se calmait, parce qu'il se cantonnait devant le but des locaux. Svensson s'échappait et poussait le ballon loin du corps de Brown, mais la gardienne s'interposait des pieds. L'Angleterre répliquait et un centre enroulé d'Alex Scott était dévié du talon par Yankey mais stoppé par Lindahl.

Dernière chance
Powell lançait Barr à la place Carney et la nouvelle entrante tentait le tir de la dernière chance à 20 minutes du terme. Mais la Suède ne s'est pas hissée en finale de la Coupe du Monde féminine de la FIFA 2003 sans raison et gardait le ballon. La dernière compétition de Domanski-Lyfors en tant qu'entraîneur se prolongera donc en demi-finale contre le deuxième du groupe B à Warrington jeudi. Pour sa part, l'Angleterre doit regretter les buts pris en fin de match contre le Danemark il y a trois jours, bien que ses joueuses et ses supporteurs n'aient jamais perdu espoir.

25 694 spectateurs.