Technicien victorieux

Le site officiel du football européen

Technicien victorieux

Prêcheur revient sur le succès de Lyon
Gérard Prêcheur (Lyon) ©AFP/Getty Images

Technicien victorieux

Prêcheur revient sur le succès de Lyon

"Maintenant, je vais pouvoir passer du temps avec ma famille et mes amis, tous les gens qui m'ont soutenu ces trois dernières années. Je dois leur rendre tout leur amour, les derniers mois ont été très difficiles pour moi."

Deux triplés à la suite, c'est génial pour le club et pour les filles. Je ne pense pas que quiconque ait déjà réussi cela par le passé
Gérard Prêcheur

Voilà des déclarations d'après-match auxquelles on ne peut pas vraiment s'attendre de la part d'un entraîneur qui vient de remporter l'UEFA Women's Champions League pour la deuxième saison consécutive. Mais les commentaires de Gérard Prêcheur à Cardiff mettent bien en lumière le stress qui entoure le métier d'entraîneur, en particulier les difficultés de trouver un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. À l'instar de Josep Guardiola, il pense qu'un cycle de trois ans se suffit à lui-même. Avant même la finale de Cardiff, il avait annoncé son départ du banc de l'Olympique Lyonnais.

Après la victoire aux tirs au but, il a rapidement félicité Patrice Lair, son prédécesseur à l'OL. Auparavant, Prêcheur avait dirigé le centre de formation pour le football féminin de la Fédération française, à Clairefontaine. Faire progresser de jeunes joueuses talentueuses faisait partie de ses responsabilités et de ses vocations. "La France a travaillé très dur pour faire grandir le football féminin", a-t-il déclaré dans la capitale galloise, "alors c'était quelque chose de grand de voir ces deux équipes françaises évoluer en finale. Je suis persuadé que cela va donner un élan fort au football féminin français."

©AFP/Getty Images

Au cours de son passage à Lyon, le technicien de 57 ans a remporté huit des neuf trophées pour lesquels il s'est aligné. "L'entraînement au quotidien dans un club est quelque chose d'exigeant, vous devez y investir toute votre énergie", a-t-il dit. "Sur le plan personnel, j'ai été heureux de voir que je pouvais relever tous ces défis. Ce fut parfois compliqué."

L'un de ces défis les plus significatifs était sans nul doute de préparer un groupe physiquement, techniquement et sur le plan mental pour courir tous les lièvres à la fois. L'UEFA Women's Champions League bien sûr, mais également les matches des compétitions en France. Sur le plan de l'entraînement, cela signifiait pouvoir gérer une équipe qui pouvait être très dominatrice sur la scène nationale, mais qui pouvait également aborder avec de grandes ambitions et dans un style peut-être un peu différent les rencontres au plus haut niveau.

Avant la finale de la saison dernière, à Reggio d'Émilia, Prêcheur et son staff technique avaient préparé de manière méticuleuse une équipe capable d'annihiler les armes que possédait Wolfsburg alors qu'avant Cardiff, il y a eu sans doute moins d'observation face à un adversaire très familier. Parmi les décisions les plus importantes, il fallait toutefois choisir un plan de jeu. Il était basé sur une défense à quatre plutôt qu'à trois, comme ce fut le cas lors des demi-finales, et une attaque à trois de manière à neutraliser les joueuses latérales parisiennes. "Ce fut une finale difficile", a-t-il admis, "il y avait de la fatigue en cette fin de saison. Mais les joueuses ont été remarquables."

Faisant les cent pas dans sa zone technique pendant les deux heures que durèrent le match à Cardiff, Prêcheur distillait ses avis et ses instructions dans le calme. "J'ai toujours dit qu'il faut rester modeste et se souvenir que l'important, ce sont les joueuses, ce sont elles qui sont sur la pelouse. Deux triplés à la suite, c'est génial pour le club et pour les filles. Je ne pense pas que quiconque ait déjà réussi cela par le passé, alors elles méritent des félicitations pour un exploit." Après trois ans de victoire, dans cette dernière finale contre Paris, Gérard Prêcheur en mérite certainement quelques-unes aussi.

https://fr.uefa.com/womenschampionsleague/season=2017/technical-report/winning-coach/index.html#precheur+revient+succes+lyon