Lyon - Paris : l'OL favori du derby français

Même si elles ont eu chaud en finale de la Coupe de France, les Lyonnaises entament en favorites leur sixième finale et espèrent empocher un quatrième titre. Mais Patrice Lair, qui connaît bien Lyon, a l'espoir.

Lyon à l'entraînement à Cardiff
Lyon à l'entraînement à Cardiff ©Sportsfile
  • Lyon et Paris s'affrontent dans une première finale 100% française
  • Lyon, tenant du titre, va disputer sa sixième finale (trois titres)
  • Paris a perdu la finale en 2015 contre le FFC Frankfurt
  • Gérard Prêcheur a confirmé qu'Alex Morgan était "opérationnelle"
  • Suivez l'avant-match en direct

Où regarder la finale ?

Sur les équipes
Si elle a raté la finale de la Coupe de France remportée aux tirs au but face à Paris, Alex Morgan s'est remise de sa blessure aux ischio-jambiers et devrait jouer la finale, pour son dernier match avec Lyon (fin de prêt). Du côté de Paris, Sabrina Delannoy est aussi disponible pour le dernier match de sa carrière malgré un problème à la cheville.

Compos possibles
Lyon: Bouhaddi; Houara-D’Hommeaux, M’Bock Bathy, Renard, Buchanan; Kumagai, Abily, Marozsán, Majri; Le Sommer, Hegerberg/Morgan

Paris: Kiedrzynek; Delannoy, Georges, Parades; Perisset, Geyoro, Formiga, Cruz Trana, Lawrence; Delie, Cristiane

Les déclas

  • Gérard Prêcheur, entraîneur de Lyon

L’état d’esprit, on l’a. Il suffit que je regarde la coupe pour la vouloir. Il n’y a rien d’autre à ajouter. Quand on est des compétiteurs, on a toujours une soif de victoires. À l’Olympique Lyonnais, on a des filles exceptionnelles. On peut faire deux triplés consécutifs, ce qui n’est jamais arrivé dans le football. On a une motivation extrême.

Quand on gagne le match de Coupe de France aux tirs au but en arrivant au 8e tir au but, on ne peut pas penser que le match sera facile et qu’on fera preuve de suffisance, absolument pas.

  • Wendie Renard, capitaine de Lyon

On est dans un bon état d’esprit. On a pu récupérer correctement après le match de Metz. Rien n’a changé dans notre préparation et tout le monde est prêt pour ce match. On est de compétitrices. Que ce soit à l’entraînement, en match ou dans les petits jeux, tant que je peux gagner des trophées, je ne vais pas m’en priver. Quand on a le bonheur de pouvoir soulever des trophées ensemble, l’émotion à partager avec tout le monde, c’est énorme. Ce genre de finales, on n’en joue pas tous les jours. Quand on a la chance d’y être, la moindre des choses, c’est de mouiller le maillot.

On est en club même si après il y a l’EURO. Pour l’équipe de France, je n’ai pas peur. Ce serait bête de notre part de se tirer une balle dans le pied. Maintenant on est sous le maillot de Lyon et elles sont sous le maillot du PSG. Du moment qu’elles respectent, c’est bon. Une fois que ce sera fini, on pensera à l’équipe de France. On sait comment elles jouent, elles savent comment on joue, ça va se jouer sur des détails.

  • Patrice Lair, Paris entraîneur de Paris

Je ne pensais pas qu’une finale allait revenir aussi vite (pour moi) avec le PSG. Cela peut nous sourire demain. J’espère que mes filles sont capables de le faire. Si on est capables de faire la même chose que la semaine dernière (en finale de Coupe de France), on peut mettre en danger cette équipe. Je pense qu’on sera au top et même si Lyon sera au top, on peut passer.

Aujourd’hui c’est le foot français qui est à l’honneur, c’est exceptionnel. Ca montre qu’on a passé un cap en France. Il y aura au moins une équipe française championne d’Europe. On espère surtout un titre avec notre équipe nationale cet été.

  • Shirley Cruz Traña, milieu du PSG

On a montré en Coupe de France qu’on avait les qualités. Ca va se jouer sur des détails. On est prêtes. Elles ont compris qu’on est venues pour gagner la finale. On attend que ça commence. La finale de Coupe de France était une finale. Ca s’est joué aux penalties. C’est du 50-50. On a fait notre travail et maintenant, cette coupe-là, on veut la ramener à Paris. C’est un match où on va rien lâcher et on est prêtes pour le match.

  • Katarzyna Kiedrzynek, gardienne du PSG

Les filles sont à un autre niveau qu’il y a deux ans. Quand je regarde l’équipe, je sais qu’on est plus costauds. Il y a deux ans, on n’était peut-être pas capables de gagner cette coupe, mais cette fois oui. Cette finale va montrer quelle équipe est la plus constante et quelle équipe vit le mieux ensemble.

Qui a joué pour les deux clubs ?

Interview avec l'arbitre de la finale

Le saviez-vous ?

  • Paris est entraîné par Patrice Lair, qui a mené Lyon a deux titres européens en 2011 et 2012. Shirley Cruz Traña et Laura Georges, à Paris aujourd'hui, faisaient partie de ces équipes.
  • Dzsenifer Marozsán et Verónica Boquete étaient coéquipières sous le maillot du FFC Frankfurt qui a battu Paris en finale 2-1 en 2015.
  • Les Lyonnaises Sarah Bouhaddi, Wendie Renard, Camille Abily et Le Sommer ont remporté trois titres avec Lyon, en 2011, 2012 et 2016.

Plus de stats dans la présentation de la finale

Haut