Entre surprise et satisfaction pour Lyon

Lotta Schelin était surprise de l'écart de score entre l'Olympique Lyonnais et l'ACF Brescia à l'issue du succès 5-0 en terre italienne.

Gérard Precheur, l'entraîneur de l'Olympique lyonnais, revient sur la "très belle performance" (victoire 5-0) de son équipe en ouverture de sa campagne européenne face à l'ACF Brescia Femminile.

Un an après son élimination en 8es de finale par le 1. FFC Turbine Potsdam, l'Olympique Lyonnais a marqué son retour en UEFA Women's Champions League de bien belle manière, en s'imposant 5-0 sur la pelouse des Italiennes de l'ACF Brescia. Réactions après le match.

Lotta Schelin, attaquante de Lyon
C'est très bien oui, on ne s'attendait pas à gagner 5-0. C'est un peu une surprise. C'est toujours difficile de jouer à l'extérieur, mais on a marqué trois buts rapidement et après ça, on a pu gérer un peu. On a marqué encore en seconde période, et en même temps, on voulait garder le match à notre compte. Le terrain était lourd à cause de la pluie et on est un peu fatiguées, mais c'est normal. C'est bien de retrouver la Champions League.

Amel Majri, milieu de terrain de Lyon
C'est bien d'avoir gagné ce match. On a vu une équipe aggressive en face, mais on a réussi à marquer rapidement puis on a enchaîné. On a fait quelques changements en seconde période, ça nous a permis de ménager certaines joueuses. C'est bien de pouvoir faire ça.

Gérard Precheur, entraîneur de Lyon
Nous sommes très satisfaits. On a fait une bonne entame de match, on a rapidement compris qu'il faudrait jouer sur la technique et le collectif. On a gardé notre rythme et en première mi-temps, on a profité des espaces. Les filles ont respecté le plan mis en place, elles ont été excellentes.

En deuxième mi-temps, j'ai un peu fait tourner, et ça nous a un peu désorganisés alors que ça n'aurait pas dû être le cas. Néanmoins, ça ne nous a pas empêché de nous créer de nombreuses occasions, donc les conclusions sont positives.

Roberta D'Adda, défenseure de Brescia
On retire forcément quelque chose d'un match comme celui-ci, même si on perd 5-0. On a fait tout ce qu'on pouvait, et l'écart entre les deux équipes est immense. Elles jouent à un autre niveau. Hélas pour nous, certaines de nos filles travaillent à côté et ont du prendre des congés pour jouer ce soir. À Lyon, elles sont professionnelles, c'est complètement différent.

Milena Bertolini, entraîneure de Brescia
On a vu la différence à plusieurs niveaux : physique, technique et mental. Lyon a l'habitude de jouer à ce niveau. Nous sommes novices et on a payé pour l'émotion du premier match en Champions League. Lyon est une superbe équipe, on est loin derrière, mais ces matches sont là pour nous montrer là où on se situe. On sait ce qu'il faut faire pour arriver à ce niveau. On sait qu'il faut être plus déterminées. Malheureusement, notre championnat ne nous permet pas de jouer au niveau Champions League.

Haut