Pedros : "On gagne grâce au banc"

Les réactions du coach lyonnais, de ses joueuses championnes d'Europe et de l'entraîneur de Wolfsburg après le triomphe de l'OL en finale à Kyiv.

  • Henry, Le Sommer et Hegerberg marquent coup sur coup en prolongation
  • Abily inscrit un quatrième but pour son 81e et dernier match européen
  • Harder avait donné l'avantage à Wolfsburg avant l'exclusion de Popp
  • Gunnarsdóttir a dû quitter ses coéquipiers sur blessure

Ils se sont exprimés

©AFP/Getty Images

Reynald Pedros, entraîneur de l'OL
Je crois qu'il est important de souligner ce soir, c'est qu'on gagne le match avec nos remplaçantes. Il y a cette notion de groupe et ce soir plus que jamais, ce groupe a existé. On a fait rentrer des joueuses de vitesse, des joueuses de percussion et ça a très bien fonctionné. On a retrouvé de la qualité de centre, ça a très bien fonctionné. Il faut souligner la qualité de notre banc car c'est grâce à lui qu'on est champions d'Europe.

Le but encaissé est vite écarté quand je vois la réaction des joueuses. On est partis de l'avant, on a été conquérants, on a senti une sorte d'injustice après leur but. Je n'ai pas douté énormément de temps. Ca a été un match à rebondissements.

J'ai fait rentrer Camille parce qu'elle me sert à ce moment-là. C'est une joueuse d'expérience, c'est une joueuse qui connaît ce genre de rendez-vous. On est sur une fin de prolongation, elle a de la qualité technique, elle a de la qualité pour faire jouer les autres. On avait besoin d'elle à ce moment-là et elle a parfaitement rempli son rôle. En plus, sur sa première occas, elle marque un but. Les trois remplaçantes nous ont fait gagner la finale.

©Getty Images

Camille Abily, milieu de terrain et recordwoman des participations à l'UWCL
Il y a beaucoup d'émotions. Le fait de gagner 4-1 face à Wolfsburg, c'est incroyable car je pense c'est la meilleure équipe d'Europe avec l'OL. C'est beaucoup d'émotions et de fierté de jouer dans cette équipe.

Ca ne pouvait pas être une plus belle fin. Shanice van de Sanden me met un super ballon et il va au fond. C'est magnifique pour moi de pouvoir finir sur un but et sur une victoire. Je retiens beaucoup de choses (de ma carrière), mais la Champions League est quelque chose de particulier. J'ai eu la chance d'en gagner 5, c'est juste incroyable, je ne réalise pas. Je profite de ce moment avec les filles et tout ce club car on est vraiment fières de nous.

Il y a eu une énorme progression (dans le football féminin). On l'a vu ce soir déjà, du point de vue athlétique. C'est une progression impressionnante depuis une quinzaine d'années. Les joueuses sont plus préparées, elles s'entraînent plus. C'est un niveau plus élevé. Et ça se voit au niveau de l'engouement. Ce soir, le stade était quasiment plein. C'est génial. J'ai eu la chance de jouer en Allemagne pour la Coupe du Monde et pour la finale en 2012 à Munich. Il y avait 50 000 spectateurs, c'est juste grandiose pour le football féminin. Et je pense que ce soir, ils sont contents pour le spectacle qu'il y a pu avoir.

Ada Hegerberg, attaquante de l'OL
On est tellement heureuses et je pense que c'est mérité. Le caractère qu'on montre aujourd'hui, on en parle tous les jours, pendant la saison. Je suis très fière de l'équipe, de notre travail de tous les jours. A la fin, on s'est regardé dans les yeux et on s'est dit "On va être championnes d'Europe encore". Et c'est ce qu'on a fait. C'est facile à dire qu'on va refaire ça, qu'on va gagner la Champions League, mais franchement, je pense qu'on a montré le caractère de l'équipe, surtout mentalement. Bien sûr qu'on a beaucoup de talent, mais c'est tout dans la tête. J'ai hâte de continuer.

Eugénie Le Sommer, attaquante de l'OL
C'était difficile, mais elle est là et c'est le plus important. C'est incroyable de gagner encore une fois, trois fois de suite. Ca montre toute la qualité de l'équipe, on est récompensées de tous les efforts qu'on fait et le club aussi, les moyens qui sont mis.

©Getty Images

Stephan Lerch, entraîneur de Wolfsburg
Nous allons devoir réfléchir aux prochaines étapes à suivre une fois que la saison sera terminée. C'est difficile de trouver les mots, mais nous allons continuer notre trajectoire positive de ces derniers mois.

Quand on a ouvert le score, c'était formidable pour nous, mais il y a eu le carton rouge tout de suite après et avec la qualité des Lyonnaises, ça n'a pas duré longtemps. Lyon nous a mis la pression et a commencé à nous faire du mal. On a joué plusieurs matches difficiles ces deux dernières semaines, c'était trop de pression pour nous. Ca fait mal, mais je suis fier de la détermination de mon équipe sur le terrain. Je tiens à féliciter Lyon pour sa belle victoire.

Juste après le match, il y a un sentiment de vide. Il faut se poser et prendre du recul. On a tout donné sur 120 minutes, on s'est battu, donc ça laisse de la déception car ça n'a pas suffi.

Haut