Hegerberg : "Ramener le trophée à Lyon"

Meilleure buteuse de la Women's Champions League cette saison (12 buts), Ada Hegerberg affirme "rêver chaque jour" de la gagner.

Ada Hegerberg après un but contre Paris en demi-finales
Ada Hegerberg après un but contre Paris en demi-finales ©Sportsfile

La buteuse de Lyon Ada Hegerberg n'a que 20 ans, mais elle est la joueuse la plus redoutable pour Wolfsburg, lors de la finale de jeudi, après avoir marqué 12 buts en Champions League cette saison.

Battue en finale du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA en 2013 par l'Allemagne avec la Norvège, elle évoque l'importance du plus prestigieux des trophées féminins de clubs.

UEFA.com : Ça va être votre première finale en UEFA Champions League. Comment l'abordez-vous ?

Ada Hegerberg : Je rêve de jouer une finale en UEFA Champions League depuis que je suis toute petite, alors évidemment, je suis très enthousiaste. Ça va être une grande finale avec deux grandes équipes.

UEFA.com : Qu'est-ce qui rend cette compétition si particulière ?

A. Hegerberg : Je pense que c'est peut-être le plus grand tournoi, à la fois pour moi et pour l'équipe. Vous affrontez les meilleures équipes en Europe, et c'est une compétition que vous voulez gagner. Avec toutes les joueuses, nous avons cette ambition que partage le club, je pense qu'il est temps de ramener le trophée de l'UEFA Champions League à Lyon.

UEFA.com : Pouvez-vous nous parler du premier match de la demi-finale, où vous avez battu le Paris Saint-Germain sept buts à zéro, devant la plus grande affluence de l'histoire de la compétition, mis à part les finales ?

©Pavel Jiřík

A. Hegerberg : Je pense que nous avons réussi une grande performance. Personne ne s'attendait à un tel match. 7-0, je pense que ce fut l'un des plus beaux matchs que j'ai pu jouer sur le plan collectif. On peut dire que c'est un score très déséquilibré pour une demi-finale, mais je crois que nous avons livré un match terrible. Et avec les 22 000 spectateurs derrière nous, ce fut un jour fantastique.

UEFA.com : Cette saison, vous avez été fantastique aussi sur le plan individuel avec beaucoup de buts marqués. Quelle est pour vous la clé de ce succès ?

A. Hegerberg : Il y a beaucoup de travail. Sur un plan personnel, j'ai travaillé sur de petits détails depuis que je suis toute jeune. Je pense que cela prend beaucoup de temps et beaucoup de travail et d'engagement de se concentrer sur ces petites choses, je pense que ma saison est le résultat de ces efforts.

UEFA.com : Est-ce que cela vous a aidée de jouer parmi ces titulaires établies ? À quel point est-il particulier d'évoluer avec des milieux de terrain telles que Camille Abily et Louisa Necib ?

A. Hegerberg : Oui, j'ai progressé énormément depuis que je suis arrivée à Lyon, il y a deux ans. Arriver ici avec toutes ces joueuses de classe mondiale m'a vraiment aidée. Je pense qu'il est aisé de dire qu'un club comme l'Olympique Lyonnais arrive et remporte tous ses matches, mais il y a derrière cela énormément de travail, chaque jour, mentalement et physiquement. J'apprécie vraiment de faire partie de cette équipe, et j'espère que nous allons encore mettre en place l'émulation qui nous permettra de ramener ce trophée à la maison.

UEFA.com : Est-ce que les joueuses qui ont disputé la finale 2013, et qui l'ont perdue contre Wolfsburg, parlent de revanche ?

A. Hegerberg : Je pense avant tout que ça va être une grande finale. Il s'agit peut-être des deux meilleures équipes du moment en Europe. Et bien sûr, perdre une finale fait naître un sentiment de revanche, mais je ne pense pas que ce soit le sentiment principal et je ne pense pas qu'il s'agisse avant tout de laver l'affront, il s'agit plutôt de gagner la finale. Voilà l'important. Il se peut que certaines filles soient plus portées sur l'adversaire, mais on va être avant tout concentrées sur nous-mêmes et sur notre jeu.

UEFA.com : Quelle signification aurait pour vous de brandir ce trophée ?

A. Hegerberg : Bien sûr, c'est un rêve. J'en rêve chaque jour lorsque je m'entraîne. Chaque jour, je pense à brandir un jour le trophée de l'UEFA Women's Champions League, ça ne fait aucun doute. Il y a énormément de motivation pour arriver à cet objectif, ce serait génial, sur un plan personnel et pour le club. Mais il y a encore beaucoup de chemin à accomplir. Il faut d'abord jouer ce match, cette finale, ces 90 minutes, cette rencontre difficile. Mais je pense que nous sommes capables de le faire.

Haut