Benstiti : "Lyon, on connaît bien"

Réactions au stade Charléty, après la qualification de Paris pour les demi-finales de la Champions League aux dépens du Barça.

Faris Benstiti, l'entraîneur parisien, était heureux et soulagé après la qualification par la plus petit des marges devant Barcelone pour les demi-finales de l'UEFA Womens Champions League.

Paris s'est imposé 1-0 au stade Charléty. Rosana, arrivée à Paris le mois dernier, est entrée pour placer une tête plongeante à quatre minutes de la fin qui est le seul but en 180 minutes. Paris a dominé la rencontre, comme à l'aller, mais a buté sur l'organisation catalane. Face à Lyon, une équipe que Paris a sorti la saison dernière en 8es, Shirley Cruz Traña et Jessica Houara-D’Hommeaux seront suspendues à l'aller.

Farid Benstiti, entraîneur de Paris (sur psg.fr)
Cette qualification est amplement méritée et vient récompenser l’état d’esprit irréprochable de mes joueuses qui ont été meilleures dans le contenu. On va maintenant retrouver Lyon, un adversaire qu’on connaît bien. C’est une équipe très performante, ce ne sera pas un match facile pour nous, mais je pense que ce sera également difficile pour les Lyonnaises.

Jessica Houara d’Hommeaux, défenseure de Paris (sur psg.fr)
C’est une qualification qui a été difficile à aller chercher. On est tombé contre une équipe de Barcelone qui a très bien défendu et qui a procédé par contre. Elles ont failli nous piéger en fin de match, mais Ann-Katrin (Berger) a fait le bon arrêt. Derrière on a réussi à marquer et donc à décrocher note qualification et c’est l’essentiel.

Sabrina Delannoy, défenseure de Paris (sur psg.fr)
On a eu le droit a beaucoup de suspense ce soir. Comme au match aller les Barcelonaises ont essayé de jouer le match nul. On savait qu’il ne fallait pas s’énerver et garder notre sérieux et ça a fini par payer dans les dernières minutes de jeu. Sur les deux matches notre qualification est méritée.

Vers la finale
Demi-finales (23/24 avril et 30 avril/1er mai)
1 Lyon - Paris
2
Wolfsburg - Francfort (tenantes)

Finale (26 mai, Stadio Città del Tricolore, Reggio d'Émilie)
Vainqueur demi-finale 2 - Vainqueur demi-finale 1

 

FFC Frankfurt 0-1 Rosengård (tot. 1-1, 5-4 t.a.b)
Pour la deuxième fois cette saison, après les 8es contre le LSK Kvinner, les tenantes du titre ont eu recours aux tirs au but. Elles se sont inclinées à domicile contre les Suédoises de Rosengård qui ont ouvert le score de la tête à la 28e minute par Sara Bjork Gunnarsdóttir de la tête. Gunnarsdóttira ensuite été la seule à échouer dans la séance fatidique.

Brescia 0-3 Wolfsburg (tot. 0-6)
Aucun suspense en Italie où Wolfsburg en a encore mis trois à Brescia pour s'offrir une demi-finale 100% allemande, comme en 2014 contre le Turbine Potsdsam, l'année où les Louves ont gagné la compétition.

Slavia Prague 0-0 Lyon (tot. 1-9)
Lyon a tiré 30 fois au but dans cette rencontre mais le Slavia peut sortir tête haute en faisant jeu égal au score avec les championnes de France.

Haut