Paris et Francfort au bout du suspense

Les tenantes du titre de Francfort passent une fois encore aux forceps aux dépens de Rosengard. Finale franco-allemande en vue.

Francfort a eu chaud mercredi soir
Francfort a eu chaud mercredi soir ©Getty Images

Vers la finale
Demi-finales (23/24 avril et 30 avril/1er mai)
1 Lyon - Paris
2
Wolfsburg - Francfort (tenantes)

Finale (26 mai, Stadio Città del Tricolore, Reggio d'Émilie)
Vainqueur demi-finale 2 - Vainqueur demi-finale 1

Paris Saint-Germain 1-0 Barcelone (tot. 1-0)
Rosana, arrivée à Paris le mois dernier, est entrée pour placer une tête plongeante à quatre minutes de la fin qui est le seul but en 180 minutes. Paris a dominé la rencontre, comme à l'aller, mais a buté sur l'organisation catalane. Face à Lyon, une équipe que Paris a sorti la saison dernière en 8es, Shirley Cruz Traña et Jessica Houara-D’Hommeaux seront suspendues à l'aller.

 

FFC Frankfurt 0-1 Rosengård (tot. 1-1, 5-4 t.a.b)
Pour la deuxième fois cette saison, après les 8es contre le LSK Kvinner, les tenantes du titre ont eu recours aux tirs au but. Elles se sont inclinées à domicile contre les Suédoises de Rosengård qui ont ouvert le score de la tête à la 28e minute par Sara Bjork Gunnarsdóttir de la tête. Gunnarsdóttira ensuite été la seule à échouer dans la séance fatidique.

Brescia 0-3 Wolfsburg (tot. 0-6)
Aucun suspense en Italie où Wolfsburg en a encore mis trois à Brescia pour s'offrir une demi-finale 100% allemande, comme en 2014 contre le Turbine Potsdsam, l'année où les Louves ont gagné la compétition.

Slavia Prague 0-0 Lyon (tot. 1-9)
Lyon a tiré 30 fois au but dans cette rencontre mais le Slavia peut sortir tête haute en faisant jeu égal au score avec les championnes de France.

Haut