Wenger : "Un phénomène planétaire"

Arsène Wenger parle des progrès réalisés par le football féminin et donne une solution pour que le sport atteigne des sommets vertigineux.

Arsène Wenger, l'entraîneur d'Arsenal, suit le football féminin de près
Arsène Wenger, l'entraîneur d'Arsenal, suit le football féminin de près ©Getty Images

Arsène Wenger s’est dit impressionné par les progrès réalisés par le football féminin depuis une quinzaine d’années. Il faut dire qu’en 20 ans à la tête d’Arsenal, il a été témoin direct de l’évolution des féminines du club londonien.

"Le football féminin s’est transformé. Je suis bien plus optimiste (pour le football féminin) aujourd’hui qu’il y a 10 ou 15 ans parce que le football féminin est devenu un phénomène planétaire", se réjouit l’Alsacien dans le magazine officiel des Gunners (en anglais) le jour des quarts de finale aller de l’UEFA Women’s Champions League, mais aussi de la reprise de la Super League anglaise (FAWSL), aujourd'hui.

Pour lui, ce changement est à mettre sur le compte d’une meilleure préparation dès le plus jeune âge. "Les joueuses peuvent s’améliorer grâce au travail des centres de formation. On en a un ici", ajoute-t-il à propos d’Arsenal Ladies, vainqueur de la Coupe féminine de l’UEFA (l’ancêtre de la Women’s Champions League) en 2006/07 et de deux titres de championne depuis la création de la FAWSL en 2010.

"Cela leur permet de se renforcer physiquement et techniquement. Aujourd’hui, le niveau technique est bon et beaucoup de gens regardent. Moi, j’adore regarder s’affronter deux équipes intelligentes et bien préparées. Ce n’était pas le cas il y a 15 ans."

Mais surtout, il croit en la professionnalisation du sport. "On n’est pas très loin. Il y déjà a des joueuses professionnelles et leur préparation est bien meilleure. La prochaine étape sera économique pour elles, avec les droits télé. La Coupe du Monde Féminine (de la FIFA) est devenue une grande compétition, la Champions League va devenir très intéressante, c’est pourquoi je pense que la professionnalisation est un passage obligatoire."

Pour l’instant, comme en France, le championnat d’Angleterre est semi-professionnel, mais la chaîne anglaise BT Sport – également chaîne partenaire des Champions League et Europa League masculines au Royaume-Uni – diffuse les rencontres en direct. Un pas de plus vers les sommets pour le football féminin.

Sur le site Internet d'Arsenal, Arsène Wenger fait l'éloge du football féminin.

Haut