Quarts, le tirage

Le Paris Saint-Germain affrontera Barcelone alors que l'OL sera opposé au Slavia Prague. Demi-finale 100 % française possible.

Une deuxième finale de rang pour Paris en 2016 ?
Une deuxième finale de rang pour Paris en 2016 ? ©Anthony Massardi/Moustic Prod

Les quarts de finale : 23/24 et 30/31 mars

 

Les demi-finales : 23/24 avril et 30 avril/1 mai

La finale : 26 mai, Stadio Città del Tricolore, Reggio Emilia

Les stats
Meilleure buteuse (qualifications incluses) : Ebere Orji (Ferencváros) 9
Meilleure buteuse (phase à élimination directe uniquement) : Ada Hegerberg (Lyon) 8
Meilleure passeuse : Kateřina Svitková (Slavia Praha), Kerstin van de Ven (Rosengård) 5
Parcours sans faute (quatre victoires) : Lyon, Rosengård
Meilleure attaque : Lyon 18
Meilleure défense : Brescia, Lyon, Paris, Wolfsbourg 1
Plus forte affluence : Twente - Barcelone (8e de finale aller) 15 637

Anja Mittag
Anja Mittag©Eric Baledent/Moustic Prod

Records
Anja Mittag a marqué trois buts pour Paris, et est devenue meilleure buteuse de l'histoire de la compétition avec 49 réalisations, soit une de plus que Conny Pohlers. Marta, de Rosengård, en est à 46.

Francfort (en 16es de finale contre le Standard Liège) et Lyon (en 8es de finale contre l'Atlético Madrid) ont franchi la barre des 50 buts pour la première fois.

• La victoire 6-0 de Lyon sur l'Atlético leur a permis de prendre deux buts d'avance sur le Turbine Potsdam au classement du nombre de buts inscrits. L'OL compte 238 buts (en 65 matches, pour seulement 25 encaissés).

• Si Francfort atteint la finale, le record de 79 matches en compétitions féminines de l'UEFA d'Arsenal sera égalé.

Francfort est devenue la première équipe à gagner et perdre une série de tirs au but dans la compétition (victoire 5-4 contre LSK Kvinner en 8es de finale 2015/16, défaite contre Umeå en demi-finale, en 2003).

• Pour la deuxième fois seulement, une nation (l'Allemagne) compte trois représentants (comme en 2009/10). Comme lors de cette campagne, le Bayern München conserve le statut d'unique équipe de Frauen Bundesliga à ne jamais avoir remporté la compétition, en devenant la première équipe allemande à perdre en 16es de finale (contre Twente).

La finale 2015
La finale 2015

Les qualifiés
Barcelone : bilan en quarts de finale 0v., 1d.
Brescia : premier quart de finale
Francfort : bilan en quarts de finale 7v., 2d. ; bilan en demi-finale 6v., 1d. ; bilan en finale 4v., 2d.
Lyon : bilan en quarts de finale 6v., 0d. ; bilan en demi-finale 4v., 2d. ; bilan en finale 2v., 2d.
Paris Saint-Germain : bilan en quarts de finale 1v., 0d. ; bilan en demi-finale 1v., 0d. ; bilan en finale 0v., 1d.
Rosengård : bilan en quarts de finale 1v., 3d. ; bilan en demi-finale 0v., 1d.
Slavia Praha : premier quart de finale
Wolfsburg : bilan en quarts de finale 3v., 0d. ; bilan en demi-finale 2v., 1d. ; bilan en finale 2v., 0d.

Paris élimine Wolfsbourg
Paris élimine Wolfsbourg

Affiches passées que l'on peut retrouver en quarts de finale :
2014/15
16es de finale : Brescia 0-5/0-9 Lyon (0-14 sur l'ensemble des deux matches) ; Slavia 0-1/0-3 Barcelone 0-1/0-3 (0-4 sur l'ensemble des deux matches)
8es de finale : Paris 1-1/1-0 Lyon (2-1 sur l'ensemble des deux matches)
Quarts de finale : Rosengård 1-2/1-3 Wolfsbourg (2-5 sur l'ensemble des deux matches)
Demi-finale : Wolfsbourg 0-2/2-1 Paris (2-3 sur l'ensemble des deux matches)
Finale : Francfort 2-1 Paris (Berlin)

2013/14
8es de finale : Wolfsbourg 1-1/3-3 Rosengård (4-4 sur l'ensemble des deux matches, Wolfsbourg gagne au nombre de buts inscrits à l'extérieur)
Quarts de finale : Wolfsbourg 3-0/2-0 Barcelone (5-0 sur l'ensemble des deux matches)

Lyon gagne l'édition 2012
Lyon gagne l'édition 2012

2012/13
Quarts de finale : Lyon 5-0/3-0 Rosengård (8-0 sur l'ensemble des deux matches)
Finale : Wolfsbourg 1-0 Lyon (Londres)

2011/12
8es de finale : Francfort 3-0/1-2 Paris (4-2 sur l'ensemble des deux matches)
Quarts de finale : Rosengård 1-0/0-3 Francfort (1-3 sur l'ensemble des deux matches)
Finale : Lyon 2-0 Francfort (Munich)

2003/04
Demi-finale : Rosengård 0-0/1-4 Francfort (1-4 sur l'ensemble des deux matches)
(Les résultats de Rosengård prennent en compte les résultats obtenus sous l'ancienne dénomination du club : Malmö)

Haut