Glasgow attend Paris

Les joueuses de Glasgow City Jo Love, Lee Alexander et Hayley Lauder évoquent leur adversaire parisien de dimanche.

Jo Love, Lee Alexander et Hayley Lauder filmées par un drone
Jo Love, Lee Alexander et Hayley Lauder filmées par un drone ©UEFA.com

Le Glasgow City FC atteint pour la première fois les quarts de finale de l'UEFA Women's Champions League après avoir écarté les KKPK Medyk Konin et FC Zürich Frauen non sans difficulté, après notamment des défaites à l'extérieur et un retournement de situation à domicile sur le fil.

C'est maintenant le Paris-Saint-Germain qui se présente à Airdrie, le stade du club écossais. Jo Love – auteur de buts très importants jusqu'ici – la gardienne Lee Alexander – qui s'est brisé la clavicule contre Zurich, mais est revenue en forme – et la nouvelle venue Hayley Lauder évoquent ce match.

Sur ce match contre Paris…

Jo Love : C'est quelque chose d'énorme. Je ne pense pas qu'il y ait eu plus d'enjeu ou de préparation que pour ce match par le passé. Nous voulons vraiment faire le plus grand match de l'histoire du club. Nous avons beaucoup à prouver. Nous voulons effacer définitivement notre élimination contre Potsdam (que Glasgow a perdu 17-0 en 2011/12 sur l'ensemble des deux matches). J'ai le sentiment que c'est ce que les gens attendent de nous. D'être un peu le poil à gratter de ces grandes équipes dans les derniers tours de la compétition. On va essayer de faire de notre mieux.

Lee Alexander : C'est quelque chose de fantastique, c'est vraiment bien d'avoir été tiré au sort contre Paris, c'est vraiment une très grande équipe. Une équipe professionnelle qui a un gros budget et beaucoup de joueuses internationales. C'est aussi la première fois que cette équipe arrive aussi loin dans la compétition, mais elle vient d'éliminer Lyon, un autre grand favori. On sait que ce sera très difficile sur l'ensemble des deux matches. Nous sommes préparées à cela.

Hayley Lauder : évidemment, c'est le plus grand match de l'histoire du club. On veut maintenant revenir à ce niveau le plus souvent possible, nous avons goûté au très haut niveau et nous ne pouvons plus nous en passer. C'est cela qui va nous guider. Évidemment, nous voulons rester constantes en championnat et dans la coupe d'Écosse, mais on espère vivre une saison pleine de succès.

Sur le parcours jusqu'à présent...

Love : (Le match retour contre Zurich) a été l'un des plus incroyables dans lesquels il m'ait été donné de jouer. Ce fut une expérience fantastique. Nous étions mal parties et nous avons pu revenir. Il est clair que si nous prenons un aussi mauvais départ contre Paris, cela risque de ne pas pardonner.

Alexander : La chose la plus importante, c'est l'état d'esprit, je pense qu'il y a beaucoup d'unité dans notre groupe, mais je pense qu'à l'extérieur nous n'avons pas été aussi performantes que nous aurions dû l'être. Et je pense que nous devons encore de grands moments à notre public à domicile. Un public qui était fantastique pour les deux matches que nous avons joués chez nous. Je pense qu'il jouera un rôle important.

Haut