Sur la route de Fulham

Au bout d'une saison européenne pleine, Lyon et Potsdam se retrouvent en finale de la Champions League féminine. UEFA.com fait le bilan.

Wendie Renard et Sabrina Viguier, les deux Lyonnaises, sont qualifiées pour la finale
Wendie Renard et Sabrina Viguier, les deux Lyonnaises, sont qualifiées pour la finale ©Sportsfile

Au bout d'une saison européenne pleine, Lyon et Potsdam se retrouvent jeudi en finale de l'UEFA Champions League féminine. UEFA.com regarde en arrière et fait sa liste des meilleurs moments de la deuxième édition de la compétition qui va prendre fin à Fulham.

Tour de qualification : l'Apollon sort Umeå
Il s'agit sans doute de la plus grande surprise de l'Histoire du football de clubs féminin. Dans le Groupe 3, à Limassol, les doubles championnes de l'Umeå IK, après leur victoire 3-0 contre l'ASA Tel-Aviv FC subissent la loi de l'Apollon Limassol LFC, qui joue à domicile, certes, mais qui est le plus mal classé des clubs en lice. Score final 4-1. L'Apollon bat ensuite Tel-Aviv 3-0 et remporte le groupe. L'Apollon allait s'incliner ensuite en 16es de finale contre les Russes du Zvezda-2005 Perm.

16es de finale : les Allemandes puissantes
Les Åland United et CSHVSM ont senti leur douleur en tirant au sort les tenantes du titre de Potsdam et leurs prédécesseuses du FCR 2001 Duisburg respectivement. Les Finlandaises d'Åland ont perdu 9-0 à domicile et 6-0 à l'extérieur alors que le CSHVSM (Kazakhstan) enchaînait des défaites 5-0 et 6-0 contre Duisbourg. Dans le même temps, Lyon ne traînait pas en route : 10-1 sur l'ensemble des deux matches contre l'AZ Alkmaar.

8es de finales : Arsenal, les reines du retour
l'Arsenal LFC s'inclinait 2-0 à Madrid au match aller, contre le Rayo Vallecano. À l'heure de jeu, en Angleterre, les championnes 2007 avaient inversé la tendance (3-0) un peu trop tôt peut-être puisqu'à 12 minutes de la fin Adriana redonnait la qualification virtuelle aux Espagnoles. À dix, Arsenal, réussissait toutefois à marquer un autre but, dans le temps additionnel, par Jennifer Beatty.

Demi-finales : duel allemand, Bouhaddi se détend
Comme en 2010, Duisbourg et Potsdam se retrouvaient pour une place en finale et comme en 2010, Turbine prenait le dessus. Après un nul 2-2 à Duisbourg, les championnes en titre faisaient la différence à domicile. Dans l'autre demi-finale, tout aurait pu basculer, entre Lyon et Arsenal, dans la première minute du match retour dans la banlieue de Londres. Lyon menait 2-0 après l'aller mais Jordan Nobbs tentait de lober Sarah Bouhaddi. Connue pour sa détente perfectible, l'internationale française s'arrachait pour détourner le ballon sur son poteau et éviter un but qui aurait pu faire tourner le sens de la double-confrontation.

Finale : venez y assister
Il reste des places pour la finale de jeudi, à 20 heures (locales, 21 heures HEC). Elles sont en vente ici à moins de 6 €.

Haut