UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Paris 1-2 Lyon (tot. 3-5), les stars envoient Lyon en finale

Ada Hegerberg et Wendie Renard ont donné une deuxième victoire en deux matches à l'OL contre Paris.

Recap a nervy semi-final second leg as Lyon edged Paris to reach a record-extending tenth UEFA Women's Champions League final.
Revoir les meilleurs moments du match

Lyon jouera contre Barcelone, le 21 mai, sa dixième finale de l'UEFA Women's Champions League.

Photos, stats, feuille de match


Le match : de fortes têtes

La première occasion était la bonne dans cette rencontre grâce à deux gestes exceptionnels. 1. le centre de Selma Bacha venant de la gauche. 2. la tête millimétrée d'Ada Hegerberg, meilleure buteuse de l'Histoire de la compétition (58). Ce but venait contrarier les plans parisiens et contracter des joueuses qui avaient du mal à trouver de l'espace. Pour Lyon, au contraire, il donnait encore plus de confiance aux cadres.

Paris trouvait tout de même des ressources pour mettre davantage de pression en seconde période, se heurtant alors à son ancienne gardienne Christiane Endler. Mais même quand Marie-Antoinette Katoto égalisait à la 62e minute en étant à l'affût d'un ballon repoussé par la Chilienne, Lyon ne s'affolait pas et mettait quasiment fin au suspense à sept minutes de la fin.

Bacha à huit passes décisives

Bacha adressait un coup franc de la droite sur Renard. Déjà buteuse à l'aller, la joueuse la plus capée de la compétition (101 matches) plaçait une tête monumentale qui battait Charlotte Voll entrée en cours de match pour Barbora Votikova, touchée à un genou.

Emmenée par Renard et Hegerberg, ses stars, Lyon peut maintenant se concentrer sur la finale et va tenter d'aller chercher son huitième titre en Italie dans trois semaines face à Barcelone.

Joueuse du match Visa, Christiane Endler (Lyon)

UEFA via Getty Images

Ses arrêts miraculeux ont permis à Lyon de rester dans le match. Elle organise sa défense et a fait la différence au final.
Le panel des observateurs et des observatrices techniques de l'UEFA

Réactions

Didier Ollé-Nicolle, Paris, entraîneur
 
Je suis fier de mon équipe, qui a été menée au score sur la première situation lyonnaise alors qu'on avait fait une bonne entame de match, on était dans le projet qu'on voulait mettre en place. Ensuite en seconde mi-temps, l'idée c'était d'égaliser dans un premier temps, et se donner les moyens de gagner ensuite avec l'appui du public. Je retiens ce stade qui nous a poussé, qui a été merveilleux, on a senti une vraie alchimie entre l'équipe et le public.


Christiane Endler, Lyon, gardienne
C'était une excellente soirée. Je suis très heureuse. C'est une belle victoire d'équipe. Nous avons fait parler l'expérience et joué un match très intelligent. Je suis venue à l'OL pour vivre ce genre de moments. C'est un match très spécial pour moi.

Wendie Renard, Lyon, défenseure
Il y avait tout ce soir. On savait que le PSG allait faire une grosse entame. Il fallait faire le dos rond et on a posé le jeu ensuite. On mérite de marquer. On n’a pas baissé les bras après l’égalisation. On a su profiter des espaces après. On n’a pas lâché, on est allées de l’avant… Barcelone est une belle équipe avec une identité de jeu. Ça va arriver vite. On va tout donner pour ramener le trophée à la maison. »

En stats

  • Selma Bacha est la meilleure passeuse de la compétition cette saison avec 8 offrandes.
  • Lyon n'a perdu que 3 de ses 44 derniers matches d'UEFA Women's Champions League.
  • Lyon n'a perdu que 2 de ses 23 derniers matches en demi-finale d'UEFA Women's Champions League.
  • Paris n'a gagné que deux de ses dix derniers matches en demi-finale d'UEFA Women's Champions League
  • .Lyon n'a manqué de marquer qu'à une seul de sur ses 36 derniers matches européens.
  • Avec 43 255 spectateurs et spectatrices, ce match a battu le record d'affluence pour une rencontre de clubs féminine en France.

Compos

Paris: Votíková (Voll 46e); Lawrence, Dudek, Ilestedt, Karchaoui; Fazer (Bachmann 46e), Geyoro, Däbritz; Diani, Katoto, Baltimore

Lyon: Endler; Carpenter, Renard, Mbock Bathy (Buchanan 86e), Bacha; Henry, Macario, Horan; D. Cascarino (Le Sommer 80e), Hegerberg, Malard (Egurrola 58e)

Où et quand se joue la finale ?

Lyon affrontera Barcelone lors de la finale, au Juventus Stadium, à Turin, le samedi 21 mai à 19 heures.