UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Lyon, victoire capitale face à Paris

Un but de sa capitaine Wendie Renard suffit aux tenantes du titre pour retrouver Wolfsburg en finale.

Le but de Wendie Renard
Paris 0-1 Lyon
Photos, stats, réactions

Le match

Après avoir poussé les championnes d'Europe aux tirs au but lors de la finale de la Coupe de France au début du mois et en l'absence de plusieurs titulaire lyonnaises (Hegerberg, Henry, M'bock), Paris devait avoir enfin sa chance de briser la série de l'OL, mardi dans la cathédrale de San Mamés. Paris s'est battu, mais Paris repassera.

Les joueuses de Jean-Luc Vasseur ont dominé ce match pauvre en occasions qu'elles remportent sur un nouveau coup d'éclat de leur increvable capitaine Wendie Renard, laquelle aura dimanche disputé les neuf finales d'un club qui entre encore plus dans la légende.

Nikita Parris va rater la finale
Nikita Parris va rater la finalePOOL/AFP via Getty Images

Alors que les deux coaches avaient mis le mental en avant, le premier acte a rapidement tourné au duel tactique et à une rude bataille du milieu. Auteur d'un premier quart d'heure très intéressant au cours duquel les joueuses d'Echouafni pressaient haut et perturbaient les relances lyonnaises, Paris a ensuite quelque peu reculé suite à la montée en puissance des Lyonnaises.

Les meilleures situations étaient pour les tenantes du titre mais ni Renard, ni Parris, ni Gunnarsdóttir, ne parvenaient à faire trembler les filets. À la pause, les deux équipes restaient dos à dos.

En seconde période, l'exclusion pour un second avertissement de Grace Geyoro était le premier tournant. Moins d'une minute plus tard, la capitaine lyonnaise Renard s'élevait plus haut que la défense de Paris pour catapulter dans le but un centre d'Amel Majri (1-0, 69e). Dix minutes après l'exclusion de Geyoro, Nikita Parris voyait rouge à son tour, les deux équipes se retrouvaient ainsi à dix. Les Parisiennes s'en remettaient à un jeu plus direct en fin de partie, sans succès. Lyon se qualifie pour la finale et visera dimanche un cinquième titre consécutif !

Avis d'expertes

Verónica Boquete, ancienne joueuse de Paris, vainqueur en 2015 avec Francfort
Encore une superbe demi-finale. On avait dit avant le match que ça pouvait se jouer sur un détail et c'est ce qui s'est passé. Un coup de pieds arrêtés a donné un but. Il n'y a pas vraiment eu d'occasion et cela montre que ces deux équipes sont à très haut niveau. Ça doit faire mal pour Paris qui a fait une très grande compétition cette saison. Pour Lyon, vivement dimanche.

Annike Krahn, ancienne joueuse du PSG, vainqueur en 2009avec Duisbourg
Rencontre à haute intensité avec des occasions de chaque côté, Lyon a bien exploité une saute de concentration de la part de son adversaire. Bravo à Paris pour sa performance d'ensemble. Cette équipe s'est vraiment bien comportée. Nikita Parris va beaucoup manqué à Lyon en finale

Irene Paredes
Irene ParedesUEFA via Getty Images

Réactions

Irène Paredes, Paris
On est tristes. Cela se joue encore sur un petit détail. On se rapproche, on est là, on va continuer, on peut les battre. On le fera la prochaine fois, on a des arguments.

Olivier Echouafni, entraîneur de Paris
On a été punis. Mes joueuses ont été incroyables, formidable. C’est vrai que l’on n’a pas tout réussi mais désormais on fait jeu égal avec Lyon. Il nous reste ces 15-20 derniers mètres à améliorer.

Sakina Karchaoui, Lyon
C'était un match à haute intensité. Je suis très fière d'être dans cette équipe. C'est magnifique ! Il faut continuer et remporter le trophée dimanche.


Lucy Bronze; Lyon
C'était un match très serré. On est très heureuse de jouer une nouvelle finale. On a fait un bon match ce soir. On va tout faire pour remporter ce nouveau trophée.

Compos

Paris : Endler; Lawrence, Paredes, Dudek; Morroni, Diani, Däbritz, Nadim (Baltimore 54e, Bruun 81e), Geyoro; Bachmann (Formiga 67e), Katoto

Lyon : Bouhaddi; Bronze, Buchanan, Renard, Karchaoui (Bacha 73e); Gunnarsdóttir, Kumagai; Cascarino (Le Sommer 77e), Marozsán (Van de Sanden, 87e), Majri; Parris

Et ensuite

Finale contre Wolfsburg, dimanche à 20 heures au stade d'Anoeta à Saint-Sébastien