Gianni Infantino ravi de l'essor du football féminin

Lors des tirages, le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino a déclaré que l'UEFA Women's Champions League a porté le football féminin.

Le secrétaire général de l'UEFA, Giami Infantino lors du tirage au sort
©UEFA.com

La popularité du football féminin continue de croître, l'UEFA Women's Champions League étant au premier plan des raisons de l'intérêt massif porté au football féminin.

Lors de la cérémonie des tirages au sort des 16es et des 8es de finale à la Maison du football européen, jeudi à Nyon, le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino a souligné l'affluence record et les excellentes audiences TV enregistrées pour la finale de la saison dernière, signe de l'attractivité du football féminin.

"La finale 2012 entre l'Olympique Lyonnais et le 1. FFC Frankfurt a été une magnifique vitrine pour la compétition", a-t-il expliqué, "puisqu'elle a non seulement battu le record d'affluence de la compétition, mais aussi le record d'affluence pour un match de football féminin de l'ère moderne, avec 50 212 spectateurs à l'Olympiastadion de Munich. En plus des supporters au stade, plus de 3,5 millions de téléspectateurs du monde entier ont vu l'Olympique Lyonnais conserver sa couronne en UEFA Women's Champions League."

"Le football féminin croît à une vitesse exponentielle", s'est réjoui M. Infantino, "comme l'ont démontré les affluences et les audimats records constatés lors de la Coupe du Monde féminine de la FIFA en Allemagne, l'année dernière, et le le Tournoi olympique de football féminin de Londres 2012 au début du mois. Il faut absolument capitaliser sur cet intérêt pour le football féminin en poursuivant sur la voie d'un football attractif et fair-play."

Quarante-six associations ont inscrit 54 clubs pour l'édition de cette saison, et Londres va accueillir la finale de l'UEFA Women's Champions League 2012/13, le 23 mai prochain. "Le tirage d'aujourd'hui lance la phase à élimination directe de la quatrième saison de l'UEFA Women's Champions League, qui s'ouvre à de nouveaux pays et à de nouvelles villes, à de nouvelles cultures footballistiques et à de nouveaux stades", s'est réjoui M. Infantino.

Des décisions importantes prises par l'UEFA ont contribué à l'impressionnant essor du football féminin en Europe. Au niveau des clubs, l'UEFA Women's Champions League a vu le jour en 2009/10. Une première compétition féminine européenne avait été lancée en 2001/02, suite à l'approbation du COmité exécutif de l'UEFA en mai 2000.

La toute première Compétition européenne de l'UEFA pour équipes féminines remonte au début des années 1980, avant que l'épreuve n'obtienne le statut de Championnat d'Europe, le tour final de l'EURO offrant tous les quatre ans un aperçu des progrès techniques et tactiques des féminines.

Concernant le football féminin en général, le Programme de développement du football féminin de l'UEFA (WFDP) a vu le jour. Réuni à Prague en décembre 2010, le Comité exécutif de l'UEFA a noté la forte progression du football féminin sur le continent, que ce soit en nombre de licenciées ou de participantes. Il a alors décidé de soutenir un programme de développement jusqu'en 2016 via le programme d'assistance HatTrick de l'UEFA au nom des 53 associations membres de l'UEFA.

L'ancienne joueuse allemande Steffi Jones est l'ambassadrice du WFDP pour l'UEFA. Grâce à ce poste nouvellement créé, Jones travaille en étroite collaboration avec l'UEFA pour développer le football féminin à travers le continent.

Haut