UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
À compter du 25 janvier, UEFA.com ne prend plus en charge Internet Explorer.
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Müller et Goessling n'en reviennent pas

Martina Müller auteur du but qui a fait tomber le grand Olympique Lyonnais, et Lena Goessling, joueuse du match à Londres, savourent leur triomphe.

Martina Müller (à gauche) avec le trophée
Martina Müller (à gauche) avec le trophée ©Sportsfile

Martina Müller auteur du but qui a fait tomber le grand Olympique Lyonnais, et Lena Goessling, joueuse du match à Londres, savourent leur triomphe en finale de l'UEFA Women's Champions League.

Martina Müller, buteuse de Wolfsburg
Nous avons le sentiment d'être comme dans un rêve. Tout est allé très vite récemment, nous avons gagné tous les trophées les uns après les autres, mais je pense que ce soir on peut vraiment faire la fête pour tous les trophées et savourer. Il va nous falloir quelques jours pour digérer tout cela.

Nous savions que nous affrontions un adversaire difficile, et cela s'est vu dans le match. Il a fallu concrétiser nos occasions et au final, tout s'est décidé sur un penalty. Mais peu importe, ce qui compte c'est que nous avons remporté ce match et nous sommes les vainqueurs de la Champions League.

Notre staff technique nous a bien préparées, il nous a montré comment agir dans certaines situations et je pense que ça a plutôt bien fonctionné. Nous aurions pu presser un peu plus dans certaines situations, mais au final, c'était bien suffisant et c'est ce qui compte.

Lena Goessling, joueuse du match
Les mots me manquent pour décrire ce qu'il vient de nous arriver. C'est incroyable, j'ai du mal à le croire, nous avons remporté les trois titres. Je suis sans voix. Je ne sais pas vraiment quoi dire parce que c'est quelque chose pour lequel il n'y a pas de mots.

Je pense que nous avons réussi une performance collective pleine. On était préparées à jouer contre une équipe très forte qui nous mettrait la pression, de plus en plus, mais je pense que nous avons très bien joué sur le plan tactique. Pendant 15 minutes, on a vraiment pris l'eau, nous étions sous pression, mais on a toujours eu à l'esprit d'essayer de rester dangereuses sur nos contre-attaques. Et cela bien fonctionné pour nous.

C'est un grand honneur d'avoir réussi dans cette finale (et d'avoir remporté un triplé historique) et de devenir joueuse du match, mais je ne pense pas que j'aurais réussi cela sans l'équipe. Vous avez besoin d'une équipe qui fonctionne bien ensemble pour devenir joueuse du match, et je pense que vous auriez pu récompenser bien d'autres joueuses. Pour moi c'est une récompense très particulière.

Je pense qu'on y a cru assez tôt dans ce match, lorsque nous nous sommes créées nos premières occasions. Nous avons pris confiance et nous avons cru en nous-mêmes, et lorsque nous avons fini la première période et que le score était nul et vierge, on a pensé qu'on pouvait le faire ce soir. Au final, il n'y a qu'un but qui nous a séparées de nos adversaires.