Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Behringer : "Arsenal peut défier Francfort"

Pour Melanie Behringer, c'est "du 50-50" pour Fancfort, qui rencontre les Arsenal Ladies en demi-finale, mais elle rêve d'une finale à Munich.

Melanie Behringer sait qu'il ne faudra pas prendre Arsenal à la légère
Melanie Behringer sait qu'il ne faudra pas prendre Arsenal à la légère ©Getty Images

Lors de son unique campagne précédente en UEFA Women's Champions, avec le FC Bayern München en 2009/10, Melanie Behringer avait dû déclarer forfait en cours de route, victime d'une blessure. Cette saison, l'internationale allemande a aidé son nouveau club du 1. FFC Frankfurt à atteindre les demi-finales, dont elle disputera dimanche le match aller sur le terrain de l'Arsenal LFC. L'ailière rêve de disputer la finale à l'Olympiastadion de Munich.

Quelles sont vos chances en demi-finale contre Arsenal ?

Melanie Behringer : Je dirais que c'est du 50-50, à l'heure actuelle. Nous devons réaliser un bon match à Londres pour nous mettre en bonne position avant le match retour à Francfort. Je pense que notre équipe travaille bien, et j'ai bon espoir qu'on s'impose.

Le fait que la finale se dispute à Munich est-il une source de motivation supplémentaire ?

Behringer : C'est clair, surtout pour moi, car je n'ai jamais été aussi loin en Champions League. Je n'ai jamais atteint le dernier carré de cette compétition, donc ce serait génial de disputer la finale à Munich.

Rêvez-vous d'une finale 100 % allemande face au 1. FFC Turbine Potsdam ?

Behringer : Pourquoi pas ? Tant que je suis en finale avec mon équipe, peu importe qui sera notre adversaire.

Décrivez-nous l'aura d'une finale de Champions League.

Behringer : C'est quelque chose qui est vraiment à part, car on a l'occasion de prouver ce dont on est capable sur la scène internationale. Le stade est plein, plus qu'en Bundesliga, et il y règne une ambiance spéciale, très agréable.

Haut