Choc national en huitièmes

Les réactions de Sabrina Delannoy et Camille Abily avant le "derby" qui s'annonce en 8es de la Champions League entre l'OL et le PSG.

Paris est en huitièmes de finale et jouera l'OL
©LeMousticProduction/Eric Baladent

Les féminines de l'Olympique Lyonnais vont donc disputer une sorte de derby en huitièmes de finale de l'UEFA Women's Champions League face au Paris Saint-Germain, qui s'est qualifié plus laborieusement. Réactions des intéressées.

Sabrina Delannoy, capitaine du PSG
L'important, c'était de passer ce tour. Elles nous attendaient un peu en première période. Je pense que nous avons fait ce qu'il fallait faire, ne pas se livrer. Nous savions qu'en seconde période, nous aurions des occasions. On gagne un but à zéro, il y avait du monde, on a gagné de la plus belle des manières.

Ni pour l'équipe ni pour l'autre [Paris ou l'OL] ce ne sera facile. Le tirage au sort est ainsi fait. La compétition est comme ça. On va se préparer comme il le faut pour les battre à la fois en championnat et en UEFA Champions League. Nous n'avons pas le choix.

Camille Abily, milieu de terrain de l'OL
Le score (9-0, tot 14-0 contre Brescia), c'est un message fort. On veut montrer que l'Olympique Lyonnais, même s'il n'a pas été très performant l'année dernière (éliminé en 8es), espère aller le plus loin possible.

Par rapport à l'an dernier, je ne sais pas si on est plus fortes, mais avec Méline (Gérard, la gardienne) et Hada (Hegerberg), ça nous a apporté un plus, il y a eu un changement de staff avec une nouvelle dynamique et de la confiance.

L'UEFA Champions League a une saveur particulière. Après avoir été quatre fois de suite en finale, ça a été très dur de se faire éliminer en huitièmes. On aura un adversaire très compliqué avec le PSG, il faudra être très performantes.

Haut