Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Umeå, fierté de l'Europe

La finale 2002/03 était 100 % scandinave, et c'est Umeå qui, pour sa deuxième finale consécutive, l'emportait.

Après un échec l'année préceédente, les Suédoises mettent enfin la main sur le trophée
Après un échec l'année préceédente, les Suédoises mettent enfin la main sur le trophée ©Getty Images

En juin 2003, le club de la ville d'Umea, dans le nord de la Suède, l'Umeå IK a battu les Danoises du Fortuna Hjørring pour remporter la 2e finale de la Coupe UEFA féminine après avoir perdu la première édition face au FFC Frankfurt.

Cette deuxième édition voyait une augmentation de son nombre de participants, 35 contre 33, et de l'engouement populaire avec les deux finalistes venant de Scandinavie. Le président de l'UEFA de l'époque, Lennart Johansson, avait déclaré : "Le fait que les deux finalistes viennent de Scandinavie contribue à améliorer l'image du football dans cette région, et sert de tremplin au reste de l'Europe."

Le résultat de la finale, disputée sur deux rencontres, n'était jamais mis en doute après la victoire 4-1 d'Umeå à l'aller grâce à Hanna Ljungberg. Le coach de Hjørring Steen Refsgaard avait reconnu qu'il fallait "un miracle" pour renverser ce déficit au Danemark. Laura Kalmari et Ljungberg marquaient pour Umeå qui devenait le deuxième champion d'Europe.

Haut