Le site officiel du football européen

La Coupe du Monde féminine toujours dans les mémoires

Publié: Mardi, 17 janvier 2012, 9.09HEC
Six mois après la Coupe du Monde féminine en Allemagne, Heike Ullrich, responsable du football féminin à la Fédération, revient sur ce tournoi.
par Martyn Hindley
La Coupe du Monde féminine toujours dans les mémoires
La Coupe du Monde féminine a battu des records d'affluence ©AFP
Publié: Mardi, 17 janvier 2012, 9.09HEC

La Coupe du Monde féminine toujours dans les mémoires

Six mois après la Coupe du Monde féminine en Allemagne, Heike Ullrich, responsable du football féminin à la Fédération, revient sur ce tournoi.

Il y a tout juste six mois, le plus grand tournoi féminin dans l'histoire du football européen se terminait sur la victoire du Japon qui remportait la Coupe du Monde féminine de la FIFA à Francfort. Un évènement suivi par 845 711 fans sur 32 matches, y compris un record européen de 73 680 spectateurs pour le match d'ouverture entre l'Allemagne et le Canada à l'Olympiastadion de Berlin. Heike Ullrich, responsable de la division football féminin à l'Association allemande de football (DFB), revient sur ce tournoi, et se projète sur la finale de l'UEFA Women's Champions League qui aura lieu en mai à Munich.

UEFA.com : Six mois ont passé depuis la Coupe du Monde féminine. Quelles sont vos impressions sur ce tournoi aujourd'hui ?

Heike Ullrich : Nous sommes fiers d'avoir organisé ce grand évènement en Allemagne, et on a beaucoup appris. On a appris qu'on pouvait toucher des gens partout dans le pays, et c'est le meilleur message qu'on pouvait envoyer, même si on n'a pas pu se qualifier pour la finale. Nos stades étaient pleins pour les demi-finales et la finale, c'est juste incroyable pour le football féminin en général. On ressent toujours l'esprit, les gens sont toujours dedans et touchés par le football féminin. On le voit à travers les affluences dans les stades. Dans les compétitions féminines, le nombre de spectateurs a augmenté de 40 %.

UEFA.com : En mai, la finale de l'UEFA Women's Champions League et de l'UEFA Champions League masculine aura lieu à Munich. Comment les gens attendent-ils ces deux occasions ?

H. Ullrich : L'Allemagne est déjà à fond dans ces finales de Champions League. Et pour le football féminin, c'est une nouvelle chance, un an après la Coupe du Monde, d'organiser un évènement fantastique. Personnellement, je pense qu'on peut avoir deux équipes allemandes en finale, et je peux dire que ce serait une finale de rêve ! Bien entendu, ce sera un gros challenge de remplir un grand stade, mais nous ferons en sorte d'y arriver. Et aussi, l'identité visuelle donnée par l'UEFA est fantastique. Personnellement, j'adore.

UEFA.com : Vous avez mis la barre si haute avec la Coupe du Monde féminine, et on sait que vous ferez de même avec l'UEFA Women's Champions League. Comment pouvez-vous transmettre cela au championnat de Frauen Bundesliga et chez les jeunes ?

H. Ullrich : Le développement du football féminin chez les jeunes et de la Bundesliga est un processus progressif réalisé par la fédération et les clubs. Chaque étape définie pour les clubs et la Frauen Bundesliga est discutée au préalable avec les clubs. Bien entendu, on essaie de faire en sorte que ces étapes soient aussi importantes que possible, mais pas trop non plus, pour éviter de perdre des équipes qui n'auraient pas les moyens de gérer cela. Mais il faut les bousculer un peu, et toujours leur donner des défis pour qu'elles puissent progresser. Et c'est ce qu'elles font. Les relations sont bonnes.

Mis à jour le: 20/04/12 4.38HEC

En relation

Associations membres
Équipes

http://fr.uefa.com/women/news/newsid=1742013.html#la+coupe+monde+feminine+toujours+dans+memoires