Le site officiel du football européen

Le football féminin sur sa lancée en 2012

Publié: Jeudi, 12 janvier 2012, 18.52HEC
Via son programme de développement du football féminin, l'UEFA et ses associations nationales visent à garder l'élan du football féminin en 2012.
Le football féminin sur sa lancée en 2012
Comme en 2011, où l'Olympique Lyonnais a été sacré champion d'Europe, le football féminin poursuivra sa métamorphose cette année ©Sportsfile
Publié: Jeudi, 12 janvier 2012, 18.52HEC

Le football féminin sur sa lancée en 2012

Via son programme de développement du football féminin, l'UEFA et ses associations nationales visent à garder l'élan du football féminin en 2012.

L'année 2012 marquera un tournant pour le football féminin. L'UEFA et ses 53 associations membres vont en effet travailler main dans la main pour faire passer le football féminin au niveau supérieur dans le cadre d'un programme ambitieux visant à renforcer la qualité de ce sport partout en Europe.

Le programme de développement du football féminin de l'UEFA (PDFM) prend de l'ampleur grâce à une décision d'avenir prise par le Comité exécutif de l'UEFA en décembre 2010. Lors de sa réunion à Prague, le Comité exécutif avait en effet décidé du futur du football féminin en Europe. Il prenait bonne note de la progression constante du football féminin, en termes de licenciées et de participation, et décidait de soutenir le PDFM via son programme d'assistance HatTrick à partir de cette année.

Depuis, l'UEFA et ses associations nationales, avec l'aide précieuse des plus grands clubs qui ont cumulé de l'expérience en compétitions féminines nationales et européennes, ont réalisé des bonds en avant, non seulement dans le développement des infrastructures du football féminin sur l'ensemble du continent, mais également en attirant de plus en plus de femmes dans le football féminin, en tant que joueuses, entraîneurs, arbitres, responsables, voire tout simplement spectatrices enthousiastes.

En février dernier, un séminaire sur le développement du football féminin, organisé dans le cadre du programme KISS (Knowledge & Information Sharing Scenario) de l'UEFA, avait invité plus de 50 associations membres de l'UEFA pour discuter d'un grand nombre de sujets concernant le football féminin. Il s'agissait du tout premier rassemblement de l'UEFA sur le développement du football féminin.

À la suite de cet évènement historique, une semaine du football féminin s'est tenue à l'UEFA au mois de novembre. Outre les tirages au sort des quarts de finale et des demi-finales de l'UEFA Women's Champions League et des éliminatoires du Championnats d'Europe féminin des moins de 17 ans et 19 ans de l'UEFA, des représentants des plus grandes associations membres de l'UEFA en football féminin ont retrouvé l'UEFA pour un séminaire KISS sur l'avancée du football féminin au niveau national. La réunion a également permis aux clubs participant à ces phases de l'UEFA Women's Champions League cette saison d'apporter leur contribution aux discussions.

Par ailleurs, l'UEFA a prouvé en 2011 qu'elle s'engageait à inclure les femmes dans ses prises de décision. La Norvégienne Karen Espelund, administratrice du football très expérimentée et présidente de la Commission du football féminin de l'UEFA, a été nommée membre par invitation du Comité exécutif. En septembre, Mme Espelund a présenté un aperçu complet de l'état actuel du football féminin de l'UEFA à l'occasion d'une réunion des associations membres à Chypre.

Pour assurer sa promotion, le football féminin a besoin de personnalités charismatiques. Ainsi, en octobre, l'UEFA a annoncé que Steffi Jones, l'ancienne grande joueuse allemande, deviendra ambassadrice du WFDP. Dans ses nouvelles fonctions, Mme Jones collabore étroitement avec l'UEFA afin de faire progresser davantage encore le football féminin en Europe, en assistant à des évènements et en véhiculant des messages importants.

Les associations nationales apportent également leur pleine contribution à la volonté générale de faire entrer le sport dans une nouvelle dimension. Dans le cadre d'un échange fructueux à travers l'Europe, les associations travaillent ensemble pour le bien du football féminin. Les associations nationales possédant des structures de football féminin bien établies ont donné des présentations lors d'évènements de l'UEFA, soulignant leurs visions, objectifs et concepts et offrant ainsi un exemple sur lequel les autres associations peuvent s'appuyer pour leur propre progression.

Le football féminin est également une composante clé du Groupe d'étude de l'UEFA, au moyen duquel les 53 associations échangent des informations techniques inestimables à travers une série de séminaires au cours desquels un groupe d'associations nationales sont reçues par une autre association.

Les associations apportent des idées fertiles pour participer au développement de leur propre football féminin, et l'UEFA, à travers le PDFM, a reçu plus de 40 candidatures pour des projets qui pourraient être financés par l'instance européenne : ceux-ci vont des tournois de football de base en Géorgie et en Croatie aux formations de recrutement et d'entraînement des gardiens en Angleterre et en Norvège. De leur côté, les filles de République d'Irlande ont été incitées à jouer suite à la constitution du premier championnat national féminin ayant le soutien de l'UEFA.

Avec l'engouement croissant pour les tournois féminins majeurs comme la Coupe du Monde féminine de la FIFA, qui a connu un succès retentissant en Allemagne en 2011, et le Championnat d'Europe féminin de l'UEFA, qui est très attendu en Suède en 2013, et dont le tournoi final comptera 16 équipes à partir de 2017, les fans de football, notamment les femmes et les filles, ont reçu le message de changement du football féminin. L'UEFA et ses associations sont déterminées à conserver cet élan et à prolonger la passionnante période à venir.

Mis à jour le: 20/04/12 4.39HEC

http://fr.uefa.com/women/news/newsid=1740919.html#le+football+feminin+lancee+2012