UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

À la découverte de Bernardo Silva

Le meneur du jeu portugais Bernardo Silva évoque au micro d'UEFA.com ses idoles, Rui Costa et Zinédine Zidane, et son enfance.

À la découverte de Bernardo Silva
À la découverte de Bernardo Silva ©UEFA.com

Mais qui est donc Bernardo Silva, décidément très en vue lors de l'EURO des moins de 21 ans de l'UEFA ? Le meneur de jeu de Monaco est impliqué dans tous les bons coups avec une sélection du Portugal qui affrontera la Suède en finale mardi. Le joueur de 20 ans, nommé homme du match à deux reprises en République tchèque, a répondu aux questions d'UEFA.com à la veille de la finale.

UEFA.com : Quels sont vos premiers souvenirs balle au pied ?

Bernardo Silva : J'ai toujours adoré jouer au football. Je me souviens avoir beaucoup joué dans le jardin de mes grands-parents, ou avec mes camarades à l'école. Le football a toujours fait partie de ma vie.

UEFA.com : Qui est votre joueur préféré ? Pourquoi ?

Bernardo : Je vais peut-être dire Rui Costa, car il a joué pour Benfica. C'était une légende en club comme en sélection pendant de nombreuses années. Alors oui, Rui Costa est mon joueur portugais préféré. Au niveau international, c'est Zinédine Zidane. C'était selon moi le meilleur joueur du monde durant mon apprentissage en tant que jeune joueur, et en plus nous évoluons pratiquement au même poste.

Bernardo brille face à l'Angleterre
Bernardo brille face à l'Angleterre

Bernardo : Probablement mes parents, à qui je dois mon éducation. Ce n'est peut-être pas eux qui m'ont appris à jouer au football, mais ils étaient là pour moi jour après jour. Ils m'ont inculqué leur discipline, et ça, c'est aussi important que le talent pour réussir dans le football.

UEFA.com : Quel joueur vous a le plus impressionné depuis le début de votre carrière ?

Bernardo: Je ne vais pas dire Cristiano Ronaldo, car je ne l'ai côtoyé qu'une seule fois en équipe nationale et il est dans un monde à part. J'ai eu la chance de m'entraîner aux côtés de Pablo Aimar à Benfica, ce qui était une super expérience pour moi, et aujourd'hui, à Monaco, je me dois de parler de Ricardo Carvalho et João Moutinho.

Au niveau des adversaires, j'ai joué contre Andrea Pirlo cette saison en UEFA Champions League et je peux vous dire que ce n'est pas évident de lui chiper le ballon ! Dans le Championnat de France, j'ai pris du plaisir à affronter le Marseillais (Gianelli) Imbula. C'est un très bon joueur.