Barrages M21, les réactions

Pierre Mankowski s'attend à deux rencontres "difficiles" en barrages face à la Suède. Toutes les réactions suite au tirage ici.

Barrages M21, les réactions
©UEFA.com

La France affrontera la Suède pour une place au Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA 2015 en République tchèque. Voici le tirage des barrages au complet :

Tirage au sort des barrages
Slovaquie - Italie 
France - Suède 
Danemark - Islande 
Angleterre - Croatie 
Pays-Bas - Portugal 
Ukraine - Allemagne 
Serbie - Espagne (tenant)

Rencontres : 8–14 octobre (les sept vainqueurs rejoindront le pays hôte, la République tchèque, en phase finale)

Réactions

Slovaquie - Italie
Ondrej Duda, milieu de terrain de la Slovaquie

L'Italie sera un adversaire difficile, même si je ne connais pas trop leurs joueurs. Tout le monde sait que les Italiens sont bons dans toutes les catégories d'âge. Nous avons perdu contre eux l'année dernière, mais ce n'était qu'un amical. Cela sera différent pour un match de compétition.

Luigi Di Biagio, sélectionneur de l'Italie
La Slovaquie est une formation dure à battre avec des joueurs qui courent pendant 90 minutes. Ils ont devancé les Pays-Bas dans leur groupe, ce qui prouve leur force. Nous avons commencé à montrer une mentalité de vainqueurs, mais nous devons encore progresser pour rivaliser avec les meilleures équipes.

France - Suède
Pierre Mankowski, sélectionner de la France
Nous allons rencontrer la Suède, un pays scandinave comme la Norvège lors des barrages 2012. Ils ont remporté leur groupe devant la Grèce, la Pologne et la Turquie. Cela démontre leur niveau. C'est une formation solide, cela va être difficile. Nous aurions préféré jouer le match retour à la maison. Nous allons maintenant étudier leurs rencontres récentes pour en apprendre le plus possible sur cette équipe.

Oscar Lewicki, milieu de terrain de la Suède
Notre effectif est complet et beaucoup de joueurs sont à la lutte pour une place de titulaire, alors ce n'est pas mission impossible. Jouer le retour à domicile est toujours un avantage. Bien sûr, nous nous attendons à deux rencontres compliquées. La France est une bonne équipe avec de nombreux joueurs de talent. Cela représente un joli défi, c'est une certitude.

Danemark - Islande
Nicolaj Thomsen, milieu de terrain du Danemark

Je ne sais pas grand chose sur eux, mais je suis sûr que nous pouvons passer. Pas forcément par rapport aux adversaires, mais par rapport à notre équipe. Nous n'avons craint personne jusqu'à présent, nous avons toujours eu confiance en nos qualités. Cette attitude est toujours là, et c'est pour cela que je crois en nos chances de qualification.

Angleterre - Croatie
Gareth Southgate, manager de l'Angleterre
L'important pour nous sera de conserver le même niveau que nous avons pu montrer lors de la phase de groupes.

Nenad Gračan, sélectionneur de la Croatie
Il n'y avait pas d'adversaire facile à ce tirage, ce sont tous des grands noms du football européen et nous savions que cela serait difficile. Si ça n'avait pas été l'Angleterre, ça aurait été l'Espagne, la France, l'Italie... Mais mes joueurs sont très motivés à l'idée de disputer la phase finale. L'Angleterre n'est pas invincible.

Pays-Bas - Portugal
Adrie Koster, sélectionneur des Pays-Bas

Nous sommes tombés sur un adversaire difficile, mais c'est normal. Si vous voulez être champions d'Europe, vous devez passer par les barrages. Le Portugal est une équipe technique, tout comme nous. Cela sera une rencontre intéressante. Il faudra être performant lors des deux matches pour passer, même si on peut dire que cela aurait été un avantage de débuter à l'extérieur.

Rui Jorge, sélectionneur du Portugal
Les Pays-Bas sont toujours présents. Ils ont toujours bonne réputation. Ils pratiquent toujours un football technique et agréable à l'œil. Cela sera deux superbes rencontres, j'en suis sûr. Cela n'a pas d'importance de jouer le match aller à l'extérieur, l'important est d'être performants sur les deux matches et de décrocher cette qualification.

Ukraine - Allemagne
Serhiy Kovalets, sélectionneur de l'Ukraine

Nous nous sentons bien après ce tirage. C'est un adversaire difficile contre qui nous jouerons à notre meilleur niveau. Les fans vont prendre du plaisir. Nous allons observer leurs joueurs en clubs et analyser leurs performances. Les 14 formations présentes en barrages sont toutes très fortes. C'est une très bonne chose que l'Ukraine en fasse partie.

Horst Hrubesch, sélectionneur de l'Allemagne
Je suis content de ce tirage. Je pense que la tâche qui nous attend est largement à notre portée. Bien sûr, l'Ukraine ne sera pas un adversaire facile, mais mon équipe a prouvé qu'elle savait relever les difficultés en terminant première de son groupe. En plus, nous pourrons compter sur le soutien de nos supporters au match retour, à Essen. Nous voulons remporter les deux rencontres et nous qualifier pour le Championnat d'Europe.

Serbie - Espagne
Radovan Ćurčić, sélectionneur de la Serbie
Nous affrontons les champions d'Europe. Cela ne fait aucun doute, l'Espagne est l'adversaire le plus difficile sur qui nous pouvions tomber. Cela sera un privilège et un énorme défi de les affronter. Pour moi, ils possèdent la meilleure génération M21 en Europe du moment.

Albert Celades, sélectionneur de l'Espagne
La Serbie représente le tirage le plus difficile que nous pouvions avoir. C'est une équipe qui a fini deuxième d'un groupe difficile, également composé de l'Italie et de la Belgique. Je n'ai aucun doute qu'ils seront de redoutables adversaires.

Haut