La presse ronronne devant une Espagne "phénoménale"

Des dithyrambes de la presse espagnole au retour à la réalité pour les Italiens, UEFA.com se fait l'écho des gazettes après la finale de l'EURO des M21.

Les unes des journaux espagnols Marca et AS
©UEFA.com

Le style et la classe avec laquelle la Rojita est venue à bout 4-2 des Espoirs italiens lors de la finale du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA n'est pas passée inaperçue, de l'autre côté de Pyrénées comme des Alpes. UEFA.com vous offre un petit tour des journaux locaux.

Espagne
El Mundo
 
Les joueurs de légende se réservent pour les plus grandes occasions, ces moments spéciaux, ces dates qui marqueront l'Histoire. Tel fut le cas du fils de Mazinho et grand frère de Rafinha, Thiago, né à Gênes de nationalité hispano-brésilienne. Un grand monsieur qui a rendu hommage à Sergio Canales (blessé) après la victoire et qui, comme au Danemark il y a deux ans, a su relever la tête en finale pour guider l'Espagne à son quatrième titre, et second d'affilée.

L'Espagne continue à dominer la planète football sans signe d'essoufflement. Cette nation est une chaîne de production en série de talents plus sublimes les uns que les autres, de magiciens disciplinés qui savent jouer et s'entendre à merveille. 

Marca 
Dès le coup d'envoi du premier match contre la Russie, jusqu'au moment où le stade Teddy de Jérusalem s'est vidé hier, l'Espagne a été la meilleure équipe. Peu d'équipes ont pu résister à cette génération dorée dont le destin semblait déjà écrit (avant le tournoi). En Israël, l'Espagne a démontré qu'elle disposait des joueurs et du style pour rester au tout meilleur niveau.

Pour jouer comme les actuels champions du monde, il fallait des talents comme Isco, (Asier) Illarramendi, (Marc) Bartra et (David) de Gea, des joueurs suffisamment doués pour faire perdurer l'héritage qui les attend. L'Espagne ne continuera peut-être pas à tout gagner, mais avec ce style et une telle usine à talents, elle sera toujours en lice pour les titres.

Thiago Alcántara fête son triplé en première mi-temps
Thiago Alcántara fête son triplé en première mi-temps©Getty Images


 
Italie
Gazzetta dello Sport 
L'illusion n'aura pas duré, l'Espagne est d'un autre niveau. L'Italie a tenté en vain de réagir, mais son adversaire était trop fort. Thiago vient d'une autre planète, Isco est phénoménal, mais l'équipe de Julen Lopetegui n'est pas qu'une somme d'individualités. Ce sont tous de bons joueurs qui produisent un certain football qu'ils ont appris à jouer depuis longtemps. Comme leurs grands frères, ils sont champions d'Europe et nous ont battus en finale en marquant quatre buts.

Tuttosport 
L'Espagne vient d'une autre planète. Nous ne pouvons que les admirer.  

Corriere dello Sport 
L'Espagne est déjà grande ; nous le serons aussi.

Haut