UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Le jour où la Norvège a battu l'Angleterre

Le vice-président de la Fédération norvégienne de foobtall Bjarne Berntsen évoque son rôle lors de la victoire nordique face au Anglais en 1981.

Bjarne Berntsen faisait partie de la sélection norvégienne tombeuse de l'Angleterre en 1981
Bjarne Berntsen faisait partie de la sélection norvégienne tombeuse de l'Angleterre en 1981 ©Sportsfile

Bjarne Berntsen s'est chargé de donner espoir à ses jeunes compatriotes alors que les moins de 21 ans norvégiens cherchent l'inspiration en vue de leur deuxième match du Groupe A face à l'Angleterre.

En 1981, l'actuel vice-président de la Fédération norvégienne de football (NFF) était en effet de la partie lors de la victoire des siens face aux Anglais pour le compte des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA.

"Un moment historique" selon Berntsen d'autant que la moitié de l'effectif nordique était à l'époque composée de joueurs amateurs, qu'il s'agissait du premier succès norvégien en six tentatives et que les hommes de Tor Røste Fossen s'étaient inclinés 4-0 à l'aller.

À Wembley, Berntsen et ses coéquipiers s'étaient montrés "trop respectueux", affirmait l'ancien professeur des écoles à UEFA.com. "Le championnat anglais a toujours été très populaire en Norvège. Des journaux affirmaient que certains joueurs norvégiens étaient heureux pour le simple fait de se rendre à Wembley et c'était peut-être un peu vrai."   

Douze mois après leur défaite, les Nordiques tenaient à faire amende honorable mais leur quête de rachat débutait de la pire des façons lorsque Bryan Robson se défaisait de Berntsen, aligné au poste d'arrière droit, pour donner l'avantage aux troupes de Ron Greenwood. Les Norvégiens réagissaient toutefois rapidement avec deux buts en première période signés Roger Albertsen et Then Hallvar Thoresen pour s'imposer 2-1.

"C'était très très important pour nous de montrer qu'un petit pays comme la Norvège pouvait battre la grande équipe d'Angleterre. Ce qui a le plus compté, c'est la motivation de montrer aux jeunes que, si on croit fort en ce qu'on fait, on peut réaliser de grandes choses." 

Réaliser de grandes choses sera justement le but d'une nouvelle génération de footballeurs norvégiens et Berntsen se veut optimiste. "Dans cette équipe, il y a des joueurs très doués techniquement, surtout au milieu de terrain", affirmait-il.

À l'aube d'une nouvelle opposition face aux Anglais, le vice-président de la NFF espère donc que les jeunes nordiques connaîtront eux aussi le succès après le match nul face aux hôtes israéliens en match d'ouverture.