Polyakov et le Belarus face au défi tchèque

Les blessures de la défaite face à l'Espagne cicatrisées, le défenseur du Belarus Denis Polyakov a confié à UEFA.com la grande motivation du groupe.

Denis Polyakov (à droite) pense que le Belarus peut se qualifier pour les Jeux olympiques
Denis Polyakov (à droite) pense que le Belarus peut se qualifier pour les Jeux olympiques ©Getty Images

Denis Polyakov a confié à UEFA.com que l'équipe du Belarus a tourné la page de sa défaite en demi-finale du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA et est prête à affronter la République tchèque samedi.

Le Belarus de Georgi Kondratyev n'était qu'à une minute de créer une surprise majeure en menant 1-0 face à l'Espagne en demi-finale mercredi. Mais l'égalisation d'Adrián López à la dernière minute a offert des prolongations aux spectateurs présents à Viborg, qui voyaient l'Espagne finir par s'imposer 3-1. Polyakov a cependant précisé que la déception de l'équipe a été brève.

"Nous nous préparons pour un match décisif face aux Tchèques. Nous avons une chance de nous qualifier pour les Jeux olympiques, donc tout le monde est très motivé et prêt à lutter pour la victoire", a déclaré le joueur du FC Shakhtyor Soligorsk. "C'est vraiment dommage d'encaisser le but à une minute du terme, mais nous avons déjà oublié ce match contre l'Espagne et nous ne pensons désormais qu'à la rencontre avec la République tchèque."

Polyakov a impressionné lors de cette phase finale même s'il n'effectuait ses débuts chez les moins de 21 ans qu'à l'occasion du premier match face à l'Islande.

"Je me sentais un peu nerveux contre l'Islande car il s'agit de la phase finale d'un Championnat d'Europe et je jouais mon premier match pour l'équipe", a confié Polyakov, qui n'a pas manqué une seule minute du tournoi jusqu'ici. "C'était donc un peu compliqué au début, mais j'ai réussi à me débrouiller avec mes coéquipiers en défense et à créer une bonne entente. Les choses vont bien depuis."

Le succès de l'équipe a attiré l'attention des fans de football mais également des recruteurs présents au tournoi. Même si Polyakov a admis que son plan de carrière restait intact, ses pensées sont d'abord concentrées sur le succès collectif avec une qualification pour les JO au Royaume-Uni l'an prochain s'ils battent les Tchèques.

"Nous jouons pour notre pays ici, pour son honneur, pour nos proches et ceux qui nous entourent", a-t-il ajouté. "Je suis sûr qu'il y aura plein d'offres pour tous les joueurs si nous disputons les Jeux olympiques. Le principal, c'est de toujours chercher à atteindre les objectifs les plus élevés possibles."