Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

Ander ne veut pas de relâchement de l'Espagne

Malgré la position relativement confortable de l'Espagne dans le Groupe B, Ander Herrera prévient qu'ils ne devront pas laisser la suffisance s'installer face à l'Ukraine.

Ander Herrera (à gauche) déborde d'énergie dans le milieu de terrain de l'Espagne au Danemark
Ander Herrera (à gauche) déborde d'énergie dans le milieu de terrain de l'Espagne au Danemark ©Getty Images

Si la victoire de l'Espagne 2-0 contre la République tchèque mercredi a permis aux hommes de Luis Milla de s'affirmer, elle leur a également permis d'aborder leur dernier match du Groupe B face à l'Ukraine avec un certain confort.

Mais ils ne se prépareront pas pour le match de dimanche avec moins d'intensité d'après Ander Herrera, l'un des meilleurs joueurs de l'équipe à la fois contre l'Angleterre et face aux Tchèques.

"Dans un championnat comme celui-ci, et notamment contre des équipes du calibre des Tchèques, il n'y a pas de rencontre facile. Nous méritons donc beaucoup de crédit pour la victoire", a déclaré le milieu de terrain, récemment acquis par l'Athletic Club en provenance du Real Zaragoza. "Mais nous n'avons encore rien gagné. Même si nous avons quatre points, il nous reste un match à jouer et nous devons continuer de bien faire."

Ander a été le lien entre l'immuable point d'ancrage du milieu de terrain Javi Martínez et la fantaisie du meneur de jeu Thiago Alcántara. Qu'il travaille en soutien de sa défense, qu'il remonte le ballon au milieu ou qu'il se trouve à la conclusion des attaques, le joueur de 21 ans a été omniprésent.

Le capitaine Javi Martínez aime ce qu'il a vu d'Ander et du reste de la sélection espagnole. "L'équipe a bien joué dès le premier jour : nous offrons un bon football, en faisant bien circuler le ballon, et contre les Tchèques nous avons gagné de manière assez convaincante. Nous avons bien débuté et avons inscrit les deux buts, et on peut ensuite se détendre avec un tel avantage", a confié le fidèle de l'Athletic et nouveau coéquipier d'Ander.

"Nous avons disputé deux finales et il nous en reste une pour atteindre les demi-finales", a poursuivi le joueur de 22 ans à propos de la rencontre de Herning, que l'Ukraine doit remporter afin de se qualifier. "Les Ukrainiens ne nous rendront pas les choses faciles, nous devons donc oublier les Tchèques et faire en sorte d'être prêts pour ce prochain test."

Le latéral gauche Didac Vila Rosello, rattrapant le temps perdu dans les rangs de l'AC Milan suite à un transfert hivernal en provenance du RCD Espanyol, tient absolument à prolonger la campagne de l'Espagne dans le Jutland. "Nous devons continuer de jouer de cette manière, même si nous avons la sécurité de savoir qu'un nul sera suffisant pour disputer les demi-finales", a expliqué le joueur de 22 ans.

"Nous avons bien défendu jusqu'ici et nous essayons toujours de pousser et d'aider les milieux de terrain. Personnellement, j'adore monter et me retrouver devant."

Haut