Le Danemark face à un Groupe A relevé

Les réactions des sélectionneurs du Groupe A (Danemark, Belarus, Suisse et Islande), après le tirage au sort du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA 2011, aujourd'hui à Aalborg.

Tómas Ingi Tómasson (Islande), Pierluigi Tami (Suisse), Georgi Kondratyev (Belarus) et Keld Bordinggaard (Danemark)
Tómas Ingi Tómasson (Islande), Pierluigi Tami (Suisse), Georgi Kondratyev (Belarus) et Keld Bordinggaard (Danemark) ©Getty Images

Les réactions des sélectionneurs du Groupe A (Danemark, Belarus, Suisse et Islande), après le tirage au sort du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA 2011, aujourd'hui à Aalborg.

Keld Bordinggaard, sélectionneur du Danemark
Éviter l'Espagne, c'est un joli cadeau, mais sinon, les deux groupes se valent. La Suisse a été très impressionnante en barrages, mais leur entraîneur m'a dit qu'il s'agissait de leurs meilleurs matches, ce qui m'a un peu rassuré, mais bon, ils ont cinq internationaux A en puissance dans leur équipe. C'est la deuxième fois que le Belarus ce qualifie, donc il faudra s'en méfier. Et pour l'Islande, la dernière fois que nous les avons rencontrés, on s'est imposés 3-2 (en juin 2009 à Aalborg), mais c'était il y a longtemps. Ils ont des joueurs fantastiques, puissants et techniques, mais nous sommes capables d'élever notre niveau de jeu quand il le faut.

Georgi Kondratyev, sélectionneur du Belarus
Quand on regarde le palmarès des clubs du Groupe B en sélection senior, c'est impressionnant, mais à ce niveau d'âge, c'est différent. Je ne peux pas juger nos futurs adversaires, car je ne les ai pas vus jouer. Nous tenterons de nous qualifier pour les demi-finales : je ne serai pas satisfait si nous pratiquons du très bon jeu mais que nous sommes éliminés.

Pierluigi Tami, sélectionneur de la Suisse
Nous sommes satisfaits du tirage, surtout d'éviter la République tchèque, qui est sans doute l'un des favoris pour le titre. Mais bon, ce sera difficile, et le plus grand danger, c'est de ne pas avoir l'Espagne ou l'Angleterre dans notre groupe. Au lieu de cela, on a l'Islande qui a éliminé l'Allemagne, le Belarus qui a sorti l'Italie, et le Danemark qui évoluera devant son public. Toutes les équipes sont des menaces potentielles. Notre meilleure arme, c'est notre équipe : elle est composée de joueurs qui aiment jouer ensemble, se battre les uns pour les autres, et démontrer les autres qualités que nous possédons.

Tómas Ingi Tómasson, sélectionneur adjoint de l'Islande
Nous sommes contents d'être ici : peu importe l'adversaire, nous ferons de notre mieux pour gagner chaque match. C'est bien d'affronter le Danemark : il y a une grande communauté islandaise à Aarhus et Aalborg, donc j'espère qu'on bénéficiera de leur soutien. Le football islandais est très fier d'être présent à un tel tournoi. Nous construisons une bonne équipe, donc j'espère que nous aurons une bonne équipe senior à l'avenir. L'équipe du Belarus ressemble beaucoup à la nôtre, donc face à eux, ça dépendra de la forme du jour. J'espère que nous créerons la surprise l'été prochain, comme nous l'avons fait en éliminatoires. Nous avons une grande équipe, de bons joueurs qui évoluent sur la scène européenne, donc nous espérons marquer beaucoup de buts et offrir un beau spectacle aux spectateurs.

Autres contenus