Invasion de fans de football en Suède

Alors que le coup d'envoi du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA a été donné, le soleil brille et les supporteurs des pays participants affluent en masse sur la côte ouest de la Suède.

Invasion de fans de football en Suède
©AFP

Alors que le coup d'envoi du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA a été donné, le soleil brille et les supporteurs des pays participants affluent en masse sur la côte ouest de la Suède.

Fan Zone
À Halmstad, théâtre du match d'ouverture du tournoi, les supporteurs finlandais étaient bien plus nombreux que les Anglais à l'ouverture de la Fan Zone à midi. Ces deux équipes ont donné le coup d'envoi de cet EURO M21 à 18h15 HEC mardi. Silja Saarinen, parée du bleu et du blanc de la Finlande de la tête aux pieds, savourait cette ambiance de festival. "On a envie de profiter de l'après-midi, et de se mélanger avec les autres supporteurs finlandais", disait-elle. "C'est la première fois qu'on se qualifie, et la Suède est si proche qu'il devrait y avoir beaucoup de fans. Nombreux sont ceux qui ont fait le voyage Helsinki-Stockholm, et qui arrivent à présent en car."

Invasion
Parmi eux, Ilpo Luukka. Il déclaré : "Le ferry pour Stockholm était plein de supporteurs de football. Je pense qu'il y aura environ deux milles supporteurs finlandais à chaque match de groupes. Après, peut-être pas autant. La plupart d'entre nous ne voient pas la Finlande en demi-finale, mais on ne sait jamais."

L'optimisme anglais
De son côté, l'Anglais Andy Bickley, en Suède pour les deux premiers matches de groupes de son équipe avec son ami Ian Davidson, était un peu plus optimiste : "On ne sait pas grand chose de la Finlande. Rien en fait. Alors j'espère qu'il n'y aura pas de surprise. Je suis pressé de voir Theo Walcott. Il peut faire du mal. C'est la première fois qu'on suit l'Angleterre à l'étranger. On a décidé de venir l'année dernière, pensant que ce serait un joli pays à visiter tout en voyant du football de qualité. J'espère que l'Angleterre ira loin, mais pour le moment, je profite du soleil et de l'ambiance."

Nouveau stade
À 300 km au nord, à Göteborg, la pression monte à l'approche du coup d'envoi du match de 20h45 entre l'Espagne et l'Allemagne. La Suède ne jouera peut-être pas ici, mais la ville de Göteborg a la chance d'avoir un stade flambant neuf, le Gamla Ullevi, ouvert en avril. Dans les gradins, 16 500 spectateurs assistent à cette rencontre.

La prudence allemande
Dans la Fan Zone de Göteborg, Rainer Kronschnabel et Jochen Benz, tous deux de Kaiserslautern, sont excités. "L'Espagne est une bonne équipe. Si on peut commencer par un match nul, je serai heureux", déclare Kronschnabel après avoir battu son collègue au concours de tir avec une frappe chronométrée à 87 km/h. "De toutes façons, nous allons profiter de notre séjour. Nous avons décidé de venir après le tirage au sort. Les M21 sont plaisants à regarder."

Proximité avec les stars
Les stars de ce championnat ont également un impact important dans les quartiers où les équipes s'entraînent. Au camp de base de l'Espagne, à Hjallbovallen, à l'est de Göteborg, les jeunes du club de football local du Gunnilse IS sont présents à chaque entraînement. Mikael Olausson, représentant du club, affirme : "Les enfants sont tout le temps là, à essayer de regarder par-dessus la palissade pour apercevoir leurs idoles. C'est très important pour eux de voir un joueur comme Bojan Krkić s'entraîner sur leur terrain. Ce soir, on emmène 300 jeunes au Gamla Ullevi, et ils risquent de s'en souvenir pendant longtemps."

Haut