Huit prétendants pour une couronne

L'EURO M21 est une compétition relevée. À preuve, le tenant du titre ne sera pas présent pour défendre son trophée en Suède. Et les prétendants à la couronne ne manquent pas.

Le trophée de l'EURO M21
Le trophée de l'EURO M21 ©Getty Images

Le Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA est une compétition relevée. À preuve, le tenant du titre ne sera pas présent pour défendre son trophée en Suède. Les Pays-Bas, champions en 2006 et 2007, ont été éliminés en phase de qualification et devront passer le témoin après deux années de domination. Et les prétendants à la couronne ne manquent pas.

Exemple de Drenthe
La Suède tentera d'imiter les Jong Oranje qui sont devenus la première nation à gagner le tournoi chez elle, après une victoire 4-1 sur la Serbie en finale à Groningue il y a deux ans. Royston Drenthe fut l'inspiration du succès néerlandais et les supporteurs locaux reposent tous leurs espoirs sur Ola Toivanen, Marcus Berg ou encore Pontus Wernbloom. Dans le Groupe A, toutefois, les Pays-Bas auront affaire à l'Italie (quintuple championne), la Serbie et le Belarus. L'Italie, l'Espagne, l'Angleterre et la Serbie (dans l'ex-Yougoslavie) sont les quatre finalistes à avoir déjà remporté la compétition.

La Serbie confiante
Après avoir atteint la finale en 2007, La Serbie compte maintenant cinq internationaux A et espère remporter le trophée en 2009. Outre l'Italie, il s'agit de la seule équipe à avoir participé aux quatre dernières phases finale. Après leurs défaites en finale contre les Azzurrini en 2004 (en tant que Serbie-Monténégro) et les Pays-Bas en 2007, les Serbes attendent beaucoup de cette édition.

Qualifications difficiles
La Finlande, quant à elle, s'est qualifiée pour la première fois. Participante surprise comme le Belarus, elle souhaitera faire bonne impression après être sortie d'une campagne de qualification impliquant 51 nations depuis le 31 mai 2007 et qui s'est achevée près de 17 mois plus tard, le 15 octobre 2008. L'Espagne et l'Allemagne attendaient des buts en fin de rencontre pour remporter leurs matches de barrage tandis que la Finlande devait procéder aux tirs au but face à l'Autriche.

Difficile en Suède
Mais le plus dur reste à venir puisque la Finlande affronte l'Allemagne, l'Espagne et l'Angleterre dans le Groupe B. Étrangement, les Allemands n'ont jamais été couronnés à ce niveau tandis que l'Angleterre et l'Espagne ont accroché le titre deux fois chacune. Aucune des deux n'a cependant atteint une finale depuis le triomphe de l'Espagne en 1998. Les hommes de Stuart Pearce seront motivés après leur élimination aux tirs au but en demi-finale contre les Pays-Bas lors de la dernière édition.

Engrais
Alors que les huit nations se préparent à gagner, il est tout aussi important de faire progresser les stars du futur. Depuis sa création en 1978, la compétition a servi d'engrais aux meilleurs joueurs d'Europe comme Francesco Totti, Raúl González, Luís Figo, Davor Šuker, Petr Čech et Fabio Cannavaro, entre autres, excellents avec les Espoirs. L'expérience que Theo Walcott, Marcus Berg, Bojan Krkić, Mesut Özil, Sergei Kryvets, Mario Balotelli, Tim Sparv et Gojko Kačar vont acquérir en juin sera vraisemblablement très précieuse pour la suite de leur carrière.