Tirage M21 : les réactions des sélectionneurs

Les réactions des sélectionneurs après le tirage au sort des barrages du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA, qui s'est déroulé à Malmö, en Suède.

Tirage M21 : les réactions des sélectionneurs
©Getty Images

Les réactions des sélectionneurs après le tirage au sort des barrages du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA, qui s'est déroulé à Malmö, en Suède.

Danemark - Serbie
Keld Bordinggaard, sélectionneur du Danemark

Nous avons vu les grands progrès réalisés par la Serbie. Elle a atteint la finale aux Pays-Bas lors de la dernière édition et a réalisé une superbe phase de groupes. Nous nous attendons donc à une partie difficile. La Serbie a également battu la Suède (mercredi), peut-être mon homologue suédois pourra-t-il me donner quelques tuyaux. Ce serait génial pour nous de pouvoir participer à une phase finale si près de notre propre pays. Si nous nous qualifions, nos supporteurs pourront facilement faire le déplacement pour voir nos jeunes talents. Nous donnerons tout en espérant être capables de franchir le dernier palier.

Autriche - Finlande
Manfred Zsak, sélectionneur de l'Autriche
Mon équipe est en bonne condition et a plutôt affiché une belle forme dans nos matches jusqu'à présent. Notre but est de nous qualifier pour le Championnat d'Europe et nous voulons à tout prix être en Suède. Nos moins de 21 ans peuvent accéder au tournoi final pour la toute première fois. C'est une occasion de marquer l'histoire et nous voulons la saisir. Nous devons battre la Finlande.

Markku Kanerva, sélectioneur de la Finlande
Le plus important pour nous est que notre équipe soit en forme et prête pour les barrages, l'identité de l'adversaire est secondaire. Le tirage au sort n'a pas été mauvais, mais nous devrons sortir notre meilleur jeu contre l'Autriche. Nous avons déjà montré que nous pouvions donner ce petit plus quand il le fallait. Je ne sais pas grand-chose sur eux, mais ils ont eu d'excellents résulats dans leur groupe de qualification, et n'ont pas perdu un match. J'espère que notre équipe sera enfin celle qui permettra à la Finlande d'accéder à un tournoi majeur – c'est notre rêve.

Pays de Galles - Angleterre
Brian Flynn, sélectionneur du Pays de Galles
Les joueurs et supporteurs gallois sont toujours excités à l'idée de rencontrer l'Angleterre et nous voulons effacer la défaite 2-0 du match amical en mai dernier. Les deux matches promettent d'être passionnants.

Stuart Pearce, sélectionneur de l'Angleterre
Quand deux équipes britanniques s'affrontent, le match a toujours une saveur particulière. Cela va être dur pour les deux équipes. Je ne pense pas que le Pays de Galles voulait nous jouer avant le tirage, comme nous ne voulions pas jouer le Pays de Galles. Il y a beaucoup de bonnes équipes en lice et je pense que la phase finale sera fantastique l'été prochain, j'en suis convaincu. Il y a eu tant de résultats surprenants. Il y a deux mois, les Pays-Bas semblaient être définitivement sortis du lot, mais la Suisse les a battus à domicile et à l'extérieur. Et le Pays de Galles a battu la Roumanie 3-0 à l'extérieur. Un résultat fantastique.

Allemagne - France
Dieter Eilts, sélectionneur de l'Allemagne
C'est la plus grande affiche et le duel le plus intéressant. Deux grandes nations du ballon rond vont s'affronter. Chacune d'elles mériterait d'être en phase finale. L'année dernière, au tournoi de Toulon, nous avons perdu 4-1 contre eux, nous ne gardons donc pas de bons souvenirs de cette équipe. Mais nous allons nous préparer pour être à notre maximum pour les matches de barrage et nous ferons tout pour nous qualifier pour la phase finale.

Erick Mombaerts, sélectionneur de la France
C'est un tirage intéressant et nous verrons deux matches captivants. Les deux nations ont de bons systèmes en place pour l'éclosion de leurs jeunes. Nous plaçons beaucoup d'espoir dans la génération née en 1986/87 ; elle peut connaître ses heures de gloire. En fait, l'équipe A actuelle est pleine de joueurs qui pourraient évoluer avec nos moins de 21 ans : Benzema, Ben Arfa, Nasri, Gourcuff. Malheureusement, nous ne pourrons pas les utiliser, car ils font partie de l'équipe A.

Italie - Israël
Pierluigi Casiraghi, sélectionneur de l'Italie

Pour être honnête, je ne connais pas très bien l'équipe d'Israel. Je sais qu'ils ont fini co-leaders de leur groupe de qualification avec l'Allemagne, donc j'imagine que c'est une grande équipe. A ce stade, toutes les équipes sont fortes, nous devons donc être conscients que ce sera un match difficile. Nous jouerons le match aller en octobre, ce qui signifie que les joueurs seront en meilleure forme que lors des deux derniers matches.

Haut