La Finlande pour stopper l'Allemagne

Le groupe allemand transpirait la confiance avant son match face à la Finlande dans le Groupe B de l'EURO M21. Mais comme ils l'ont déjà montré face à l'Angleterre, les Finlandais ne vont pas se laisser faire.

Le sélectionneur finlandais Markku Kanerva
©Getty Images

Le groupe allemand transpirait la confiance avant son match face à la Finlande dans le Groupe B du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA. Mais comme ils l'ont déjà montré face à l'Angleterre, les Finlandais ne vont pas se laisser faire.

Mental gagnant
Quand on lui parle de match nul, le sélectionneur allemand Horst Hrubesch ne comprend pas : "Un nul ? Je n'ai même pas pensé à cela. On est ici pour gagner". Motivés par une excellente prestation lors du nul 0-0 face à l'Espagne au premier match, les Allemands sont en pleine confiance. "On a bien commencé contre l'Espagne", poursuit Hrubesch. "On s'est créé des occasions et les joueurs se sont bien trouvé. Je sais qu'on peut battre la Finlande et aller en demi-finale. On dispose d'excellents joueurs collectifs et d'individualités qui peuvent faire la différence au haut niveau. On joue le titre."

Retour de Sadik
Les Allemands n'ont pas tort d'avoir confiance mais doivent faire attention à ne pas tomber dans la facilité face à des Finlandais qui ont prouvé leurs qualités. "On veut les trois points et on y croira sur le terrain", affirme le sélectionneur Markku Kanerva, heureux de retrouver l'attaquant vedette Berat Sadik après un problème à la cheville. "On devra jouer au moins aussi bien que contre l'Angleterre tout en évitant les erreurs qui nous ont coûté cher", continue le coach de 45 ans.

Objectif demi-finales
Kanerva pense à faire souffrir l'arrière-garde allemande en faisant appel à Teemu Pukki (19 ans, Sevilla FC), excellent malgré la défaite 2-1 face à l'Angleterre. Il était aligné aux côtés de Sadik et des frères Hetemaj à l'entraînement mercredi. Hrubesch ne s'inquiète pas. "La Finlande dispose de joueurs de qualité", affirme l'entraîneur de 58 ans qui pourrait aligner Marcel Schmelzer pour remplacer l'arrière gauche Sebastian Boenisch, blessé, mais qui n'est pas sûr de récupérer Mesut Özil, souffrant du dos. "Moi, je me concentre sur mon équipe. On a un objectif : disputer les demi-finales. On y sera presque après la victoire jeudi (contre la Finlande)."

Haut