Pearce se méfie des Gallois

Le manager de l'Angleterre Stuart Pearce sait que rien n'est acquis pour le match de mardi à Cardiff, malgré la victoire de son équipe 3-2 contre le Pays de Galles en barrages aller pour l'EURO M21.

Le manager de l'Angleterre, Stuart Pearce
Le manager de l'Angleterre, Stuart Pearce ©Getty Images

Le manager de l'Angleterre Stuart Pearce sait que rien n'est acquis, malgré la victoire de son équipe 3-2 contre le Pays de Galles en barrages aller pour le Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA. Le retour a lieu mardi à Villa Park.

Petite avance
Gabriel Agbonlahor, de l'Aston Villa FC, jouera dans le stade de son club. C'est lui qui a inscrit le but de la victoire pour l'Angleterre, vendredi à Cardiff. Mais les Gallois ont ouvert le score et égalisé peu avant la pause, prouvant aux Anglais que leur place en Suède l'été prochain n'est pas acquise. "Nous avons mieux joué mais c'est un bon résultat", déclarait Pearce à uefa.com. "Maintenant, nous devons faire en sorte de jouer au maximum de nos capacités pour gagner mardi soir."

"Rien n'est joué"
Pearce a qualifié l'Angleterre pour les demi-finales en 2007. Le sélectionneur rappelle à ses joueurs qu'il est dangereux de croire son avantage acquis. "Je crois que ça fait partie de leur formation de footballeurs de gérer des matches en deux manches comme celui-ci", explique-t-il. "Nous avons confiance dans nos qualités, mais nous savons que nous avons du pain sur la planche. Rien n'est joué, ni dans un sens ni dans l'autre. On savait que ce serait comme ça après le match de vendredi."

La menace galloise
Pearce a été impressionné par les Gallois, mais n'est pas ravi qu'ils aient marqué deux buts. "On a pris deux buts, c'est normal que je ne sois pas content", précise l'ancien défenseur. "Pour une équipe comme nous, avec nos statistiques en défense, c'est très décevant. Mais on peut travailler là-dessus d'ici à mardi. (Les Gallois) ont remporté leur groupe, avec dedans la France et la Roumanie. Donc on sait parfaitement qu'ils sont très bons. En mai, quand on les a joués en amical, ils ont fait le pressing pendant tout le match. On les connaît un peu mieux maintenant."

Echanges entre équipes
Le manager du Pays de Galles, Brian Flynn, a débauché l'attaquant Sam Vokes et le défenseur Steve Evans de l'équipe A qui se rend en Allemagne. Mais il a dû laisser le défenseur central Lewin Nyatanga rejoindre la sélection de John Toshack pour disputer les éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA. Les Espoirs anglais n'ont perdu aucun de leurs 26 matches dans le temps réglementaire, mais Flynn croit aux chances de son équipe. "On dispose de joueurs en forme, et on a une ou deux surprises sous le coude", révèle-t-il.

Church y croit
Simon Church, auteur des deux buts gallois au match aller, rappelle la victoire 3-0 eu Roumanie qui a permis à l'équipe de se qualifier pour les barrages, et en déduit que le Pays de Galles peut s'imposer à Birmingham. "On l'a fait une fois. Pourquoi on ne pourrait pas le refaire ?" interroge-t-il. "C'est la même équipe qui a rebondi en Roumanie après avoir perdu (contre la même équipe un mois plus tôt) à Wrexham. On n'est pas favoris, mais on croit toujours en nos capacités."