Les Bleuets au révélateur suédois

Les Bleuets sont invaincus face à la Suède en compétition officielle M21. Ils ont néanmoins de bonnes raisons de craindre les Suédois.

Yaya Sanogo, joueur d'Arsenal, célèbre son égalisation (1-1) face à l'Islande
Yaya Sanogo, joueur d'Arsenal, célèbre son égalisation (1-1) face à l'Islande ©AFP/Getty Images

Les Bleuets sont invaincus face à la Suède en compétition officielle M21. Ils ont néanmoins de bonnes raisons de craindre les Suédois.

• La Suède n’a remporté aucun de ses six duels avec la France dans la compétition (tous en éliminatoires) : trois matchs nuls et trois défaites par un but d’écart. Leur dernière confrontation remonte à 1993, un match nul 1-1 auquel participaient Henrik Larsson, Niclas Alexandersson, Zinédine Zidane et Claude Makelele.

• France et Suède s’étaient neutralisées 1-1 en mai 2008, lors d’un match amical dans lequel Mikael Lustig et Loïc Remy avaient marqué. Yohan Cabaye et Mouhamadou Dabo avaient été expulsés pour les Bleus. Parmi les joueurs présents sur la pelouse figuraient Blaise Matuidi, Martin Olsson, Ola Toivonen et Marcus Berg.

• Pierre Mankowski a succédé en juin à Willy Sagnol, qui a pris la tête du FC Girondins de Bordeaux.

• Laywin Kurzawa, Aymeric Laporte et Geoffrey Kondogbia figurent dans le groupe des Espoirs, Didier Deschamps ayant décidé de ne pas les convoquer en équipe de France senior. “"es Espoirs ont deux matches très importants pour le football français contre la Suède", avait expliqué le sélectionneur.

Résultats en barrages : France – 2 qualifications, 5 éliminations ; Suède – 1 qualification, 4 éliminations

Campagne de qualification
France : 7 v., 1 n., 0 d., 28 bp, 7 bc (vainqueur du Groupe 10)

Suède : 5 v., 1 n., 2 d., 20 bp, 14 bc (vainqueur du Groupe 7)

John Guidetti (Suède)
John Guidetti (Suède)©Domenic Aquilina

• La Suède semblait mal partie dans ces éliminatoires, avec seulement quatre points lors de leurs quatre premiers matches. Mais les Scandinaves ont redressé la barre et enchaîné quatre victoires consécutives, dont une arrachée à la 92e minute face à la Turquie, pour s’emparer de la première place aux dépens de la Grèce.

Le verdict des sélectionneurs

Håkan Ericson, Suède : "C’est très difficile, mais pas impossible. Je pense qu’on peut obtenir un bon résultat à l’extérieur en défendant bien, et ensuite espérer un but décisif à domicile. C’est notre plan,à l’heure actuelle. Mais nous allons affiner notre tactique après avoir mieux analysé leur jeu. Nous verrons les possibilités et nous donnerons tout. Nous sommes confiants."

Pierre Mankowski, France : "Nous allons rencontrer la Suède, un pays scandinave comme la Norvège (qui a éliminé la France) en barrages en 2012. Ils sortent d’un groupe difficile, en terminant devant la Grèce, la Pologne et la Turquie, ce qui prouve leur qualité. C’est une équipe solide, ça va être difficile. Nous allons jouer l’aller à domicile, alors que nous aurions préféré recevoir au retour. Nous allons analyser leurs derniers matches pour mieux les connaître."

Le Suédois John Guidetti jubile
Le Suédois John Guidetti jubile©Domenic Aquilina
Haut