L'Islande, leader inattendu

Le sélectionneur Eyjólfur Sverrisson est le premier surpris de voir son équipe première du Groupe 10 avant le choc contre la France.

Hördur Magnússon fait partie des vedettes de la nouvelle génération M21 islandaise
©KSÍ

"J'avoue que je ne m'attendais pas à voir l'équipe en tête de la poule mais il faut dire qu'il y a eu une vraie alchimie au sein du groupe", confie le sélectionneur de l'Islande Eyjólfur Sverrisson, alors que son équipe pointe en première position du Groupe 10 des éliminatoires pour le Championnat d'Europe M21 de l'UEFA en 2015.

Après son succès 2-0 jeudi face au Kazakhstan, l'Islande affiche un bilan de 4 victoires en 4 matches avant le duel face à l'équipe de France lundi à Reykjavik. Même s'il est encore un peu tôt, la formation scandinave est bien partie pour participer à la phase finale en 2015 en République tchèque, après une première participation en 2011 au Danemark.

"Nous avons mis en place un nouvelle équipe depuis 2011 et tous les joueurs sont du même calibre. Personne n'est au-dessus du lot", explique Eyjólfur Sverrisson . "C'est le collectif qui fait notre force. On va vite et on peut courir pendant 90 minutes. On peut jouer physique en défense et en attaque. Un match amical et quelques entraînements ont suffi pour que la mayonnaise prenne", ajoute l'ancien joueur du Beşiktaş JK et du Hertha BSC Berlin

Le milieu du KR Reykjavík Emil Atlason a été le buteur attitré de l'équipe jusqu'ici avec sept buts en quatre matches, bien secondé par Jón Dadi Bödvarsson (Viking FK) et le défenseur de la Juventus Hordur Magnússon, actuellement en prêt au Spezia Calcio en Serie B. Mais il faudra attendre le résultat du match contre la France lundi pour dresser un véritable bilan à mi-parcours.

Haut