Allemands et Néerlandais prêts à en découdre

Le sélectionneur néerlandais Cor Pot voudra voir son équipe "briller" contre l'Allemagne, dont le coach Rainer Adrion s'attend à une rencontre ouverte.

Le groupe allemand à l'entraînement
Le groupe allemand à l'entraînement ©Getty Images

Les rencontres entre les Pays-Bas et l'Allemagne, deux rivaux historiques, valent toujours le détour et cela devrait être une nouvelle fois le cas à Petah Tikva selon les deux sélectionneurs, pour le compte de leur rencontre d'ouverture du Groupe B du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA.

Cor Pot, sélectionneur des Pays-Bas
Si l’Allemagne livre un match ouvert, alors nous lui rendrons la pareille. Notre style de jeu dépend de l’Allemagne. Nous connaissons très bien l’Allemagne et ils nous connaissent très bien car la technologie est si avancée de nos jours que l’on peut tout voir sur ses adversaires en vidéo. Il n’y aura pas de surprises.

Nous ne parlons pas des forces et faiblesses de l’Allemagne, Nous parlons de nos propres qualités, c’est plus important. Nous avons une philosophie aux Pays-Bas qui consiste à toujours jouer en 4-3-3. On peut passer à différents systèmes, mais c’est le principal système dans lequel nous aimons jouer. Mais il reste très souple.

Nos joueurs sont des starlettes désormais, ils seront peut-être des stars dans le futur. Nous ne devons pas oublier que les joueurs qui ont évolué en équipe nationale A n’ont joué que deux, trois ou quatre fois. Nous avons un peu modifié notre approche et cherché à injecter du sang neuf chez les A. C’est la raison pour laquelle beaucoup de ces joueurs ont déjà représenté l’équipe première.

Éliminatoires 2013
10 matches, 8 victoires, un nul, une défaite, 25 buts marqués, trois encaissés

Barrages
Slovaquie 0-2 Pays-Bas
Pays-Bas 2-0 Slovaquie (tot. 4-0)

Sur l'équipe
Lors de la conférence de presse mercredi, Pot a déclaré : "Tous mes joueurs sont disponibles. Personne n'est blessé ni malade."

Rainer Adrion, entraîneur de l’Allemagne
Je m'attends à une rencontre de haut niveau, les Pays-Bas sont très optimistes au sujet de cet EUEO, mais nous le sommes également. Je pense que ce sera une super rencontre pour les spectateurs, qui devraient être nombreux dans les gradins.

Nous ne resterons pas sur la défensive. Bien sûr, nous sommes conscients qu'ils possèdent de nombreux joueurs de talent, capable de créer des espaces et faire la différence. Mais nous sommes également capables de marquer, comme nous l'avons prouvé lors des éliminatoires.

J'ai déjà un onze de départ en tête. Notre effectif est très complet et il y a énormément de compétition pour chaque poste. Cela nous permet de faire entrer en jeu des joueurs de qualité en fin de rencontre pour changer le cours des choses, si tel est le besoin. J'ai des décisions difficiles à prendre, mais un joueur sur le banc n'est pas forcément moins bon qu'un joueur titulaire.

Éliminatoires 2013
12 rencontres, 10 victoires, deux nuls, aucune défaite, 43 buts marqués, 11 encaissés

Barrages
Allemagne 1-1 Suisse
Suisse 1-3 Allemagne (tot. 4-2)

Sur l'équipe
Lewis Holtby, annoncé incertain par la presse allemande, a tenu à démentir ces rumeurs, signifiant que Adrion dispose donc de son effectif au complet.

Sur le match 
Les Pays-Bas participent à leur première phase finale depuis 2007, une édition qu’ils remportaient à domicile. Ils avaient remporté leur premier sacre Espoir 12 moins auparavant au Portugal.

Le saviez-vous ?
Les deux formations s’apprêtent à s’affronter en rencontre officielle pour la cinquième fois seulement chez les moins de 21 ans, la première fois depuis presque 25 ans.

 

Haut