Pas le moment de dormir pour Muniain

Pour l'ailier espagnol Iker Muniain, peu importe qu'il ne manque qu'un point à lui et ses coéquipiers pour se qualifier face à l'Ukraine, sans une victoire, l'avenir peut s'assombrir.

Iker Muniain balle au pied face aux Tchèques
Iker Muniain balle au pied face aux Tchèques ©Getty Images

Un petit point face aux Ukrainiens à Herning, et l'Espagne sera en demi-finale du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA. Iker Muniain en veut trois.

Avec 4 points, les jeunes troupes de Luis Milla mènent le Groupe B, sans toutefois être à l'abri d'une élimination en cas de défaite tant le classement est resserré. L'ailier gauche Muniain, qui a commencé par une victoire face aux Tchèques après avoir assisté au nul de sa sélection face à l'Angleterre, préfère voir les Ukrainiens dos au mur. Mais pas question pour l'Espagne de se reposer sur ses lauriers : "Si on garde la même dynamique que contre la République tchèque, on ira loin dans le tournoi", assure le jeune de 18 ans. "On a fait le plus dur. Maintenant, un nul face à l'Ukraine nous suffit, on en est conscient, mais on ne doit pas en tenir compte. On va y aller pour la gagne. Finir à sept points, c'est toujours mieux qu'à cinq."

Muniain, neuf buts en 61 matches de Liga pour l'Athletic Club en deux saisons, apporte vitesse et spontanéité à une formation espagnole qui ne manque pas de talent devant... et derrière. Bien sûr, le but ultime est de faire comme les grands de la Roja, mais chaque chose en son temps.

"Nous sommes une équipe ambitieuse qui a soif de victoires, et on va jouer pour ça", répétait-il après le match de dimanche. "Peu importe qui on a en face en demies, l'important c'est l'Ukraine. Notre premier objectif, c'est la qualification pour les JO."

Même son de cloche chez Alberto Botía, défenseur central du Real Sporting de Gijón : "L'Ukraine est venue à l'EURO pour faire quelque chose et ce match contre l'Espagne est leur dernière chance de se qualifier. Nous ne sommes pas encore qualifiés nous-mêmes, c'est pourquoi on veut les points."