Dix joueurs à suivre après la phase finale M19

UEFA.com se penche sur dix joueurs qui ont impressionné en Hongrie, dont les Allemands victorieux Joshua Kimmich et Davie Selke.

UEFA.com se penche sur dix joueurs qui ont impressionné en Hongrie, lors de la phase finale du Championnat d'Europe des moins de 19 ans de l'UEFA, dont les Allemands victorieux Joshua Kimmich et Davie Selke.

Sinan Bytyqi (Autriche)
L'apport d'un joueur dans une équipe peut souvent se mesurer à la fréquence à laquelle ses coéquipiers le recherchent, et c'est très souvent le cas pour Sinan Bytyqi. Passez-lui le ballon et vous pouvez vous attendre à ce que quelque chose change : une ouverture à trouver, le rythme à changer, le jeu à changer. Les intelligents changements de côté ont en effet été une grande partie du répertoire du milieu offensif du Manchester City FC.

Mijat Gačinović (Serbie)
Gačinović est rapide, bon avec le ballon et cherche toujours à marquer, faisant de lui l'un des joueurs les plus dangereux de la Serbie. Ses coups francs et corners ont été une menace constante, même si le tir au but manqué lors de la demi-finale face au Portugal a laissé un goût amer sur une douce performance d'ensemble.

Joshua Kimmich (Allemagne)
Décrit par le capitaine Niklas Stark comme "le cerveau de l'équipe", le milieu de terrain du RB Leipzig était absent à la première journée avant de rapidement faire ressentir sa présence. Intelligent balle au pied et consciencieux sans le ballon, il a formé un duo intéressant avec Levin Öztunali.

Gelson Martins (Portugal)
Avec une technique qui n'est pas passée inaperçue, on comprend mieux pourquoi le Sporting Clube de Portugal a inséré une clause libératoire de 45 millions d'euros dans le contrat de cinq ans signé par l'ailier en début d'été. Son but lors de la victoire du Portugal 6-1 sur les hôtes était le parfait exemple de la menace posée par l'indomptable attaquant.

Le portier de l'Ukraine Bogdan Sarnavskiy
Le portier de l'Ukraine Bogdan Sarnavskiy©Sportsfile

Michael Ohana (Israël)
Ses remarquables contrôles et toucher de balle ont fait d'Ohana un client particulièrement tenace pour les défenses adverses en Hongrie. Le milieu offensif du FC Ashdod a beau ne pas avoir marqué en phase finale, la plupart des attaques les plus dangereuses d'Israël passaient par ses pieds. Partant souvent de loin, le joueur de 18 ans aime dribbler à travers le milieu de terrain avant de trouver un coéquipier ou de tenter lui-même sa chance.

Bogdan Sarnavskiy (Ukraine)
De loin le joueur le plus performant de son équipe, le gardien de but du FC Shakhtar Donetsk a sorti une série d'arrêts de grande classe, notamment le penalty d'Antonio Vutov arrêté pour assurer la victoire à la deuxième journée. Il a également su se faire entendre entre les poteaux et organiser sa défense avec brio.

Davie Selke (Allemagne)
Le redoutable fer de lance de l'attaque. Il a marqué au bout de 60 secondes face à la Bulgarie à la première journée et a poursuivi sur sa lancée tout au long du tournoi, trouvant une nouvelle fois le chemin des filets lors de ce match, puis face à la Serbie, puis deux fois lors de la troisième journée avant d'ouvrir le score en demi-finale. Puissant et efficace, ses buts et son travail incessant ont été décisifs pour l'Allemagne.

André Silva après la défaite du Portugal en finale
André Silva après la défaite du Portugal en finale©Sportsfile

André Silva (Portugal)
Il a monté combien il s'est adapté aux exigences en évolution du métier d'avant-centre. Le jeu basé sur les contre-attaques rapides du Portugal avait besoin d'un finisseur, et ce fut le joueur de 18 ans du FC Porto, auteur de cinq des buts de son pays lors de son parcours jusqu'en finale, soulignant son attraction naturelle pour le but tout en proposant sans cesse des solutions sur tout le front de l'attaque et en descendant fréquemment chercher le ballon.

Radoslav Tsonev (Bulgarie)
Tsonev a joué un rôle clé dans le milieu bulgare, son anticipation et son positionnement ayant eu un effet notoire pour enrayer les attaques adverses. Serein avec le ballon, son jeu de passes précis a souvent été le point de départ des attaques, même si son équipe privée de son frère jumeau Borislav, absent sur blessure, a été incapable de saisir les occasions.

Szabolcs Varga (Hongrie)
L'ailier du sc Heerenveen était remplaçant lors des deux premiers matches de la Hongrie, mais lorsque l'on a fait appel à lui, son impact a été retentissant, marquant de la tête face à l'Autriche et centrant sur Bence Mervó pour le but face au Portugal. Titulaire lors du dernier match contre Israël, il centrait pour Norbert Balogh, auteur du but de la victoire de la Hongrie.

Haut