Dix talents M19 à surveiller

Nos reporters reviennent des phases finales en Lituanie avec les portraits de dix joueurs à suivre et notamment le duo serbe Rajković-Mitrović.

Nos envoyés spéciaux en Lituanie vous proposent leur top 10 des joueurs de la phase finale du Championnat d'Europe des moins de 19 ans.

Yassine Benzia (attaquant, France)
Auteur de quatre buts en éliminatoires, l'attaquant de Olympique Lyonnais a confirmé ses talents de finisseur en Lituanie face à la Turquie et à l'Espagne, battue en prolongations notamment grâce à ses courses répétées et à son harcèlement continu de la défense.

Aleksandar Mitrović (attaquant, Serbie)
Il a inscrit dix buts pour le FK Partizan la saison dernière avant de faire ses premiers pas avec la sélection nationale contre la Belgique. En Lituanie, ses prouesses dans la surface se sont traduites par un but lors du 2-1 contre la Turquie et un tir au but réussi en demi-finale contre le Portugal. Il donne le but de la victoire à Andrija Luković en finale.   

Adrien Rabiot (milieu, France)
Immanquable aux abords du rond central par sa stature et ses longues boucles brunes, le milieu du Paris Saint-Germain FC prêté cette saison au Toulouse FC a su donner de la consistance à l'entrejeu français par ses passes posées, son placement intelligent et son utilisation du ballon dans les phases offensives.

Gratas Sirgedas (milieu, Lituanie)
Remplaçant de seconde période lors des deux premières rencontres, le milieu gaucher fut néanmoins l'un des pions les plus dangereux de son équipe. Buteur contre les Pays-Bas lors du match d'ouverture, il a signé un doublé lors du dernier match contre le Portugal, dont un magnifique coup franc.

Avto Endeladze (milieu, Géorgie)
Georgi Tsetsadze, le sélectionneur géorgien, a beau dire que son équipe s'est ratée en Lituanie, on ne peut pas en dire autant de son milieu Endeladze. Les exploits de ce jeune de 18 ans ont permis d'arracher le nul face à la France, sans compter une magistrale ouverture du score lors de la défaite 4-2 contre la Turquie. 

Predrag Rajković (gardien, Serbie)
Au vu de ses performances historiques en Lituanie, rien d'étonnant à ce que les habitants de sa ville natale de Jagodina aient préparé une réception digne de ce nom pour le retour du gardien avant même la finale. Leader naturel sur le terrain, ses deux arrêts lors de la séance de tirs au but contre le Portugal ont qualifié la Serbie pour sa première finale, avant de lui apporter son premier titre.

José Rodríguez (milieu, Espagne)
À ce stade de leur carrière, peu de joueurs semblent arrivés à maturité. C'est pourtant le cas de ce joueur du Real Madrid CF, milieu reculé au travail de sape incessant comme seule l'Espagne sait en produire. Délivre un caviar pour Sandro Ramírez contre l'Espagne et convertit son penalty contre la France en demies.

Bernardo Silva (milieu, Portugal)
Ce futur grand du SL Benfica a représenté pour Emilio Peixe une arme offensive de choix, que ce soit par le centre ou dans le couloir gauche. Sa vitesse, sa vision du jeu, ses mouvements et sa qualité de finition ont été parfaitement résumés lors de son but égalisateur face à la Serbie en demi-finale, lors d'un une-deux éclair avec Ricardo Horta conclu avec brio.  

Recep Niyaz (milieu, Turquie)
La Serbie était confortablement installée à 2-0 contre la Turquie lors du match d'ouverture du Groupe B quand l'attaquant du Fenerbahçe SK est entré dans la danse. Ses courses incisives vers l'avant et ses passes en profondeur ont modifié du tout au tout le visage de la rencontre, à défaut d'en changer l'issue finale malgré un but tardif. Un poison face à la Géorgie, avec deux passes décisives et un but.

Lucas Woudenberg (défenseur, Pays-Bas)
Le latéral offensif a avalé les kilomètres pendant la phase de groupes. Ce gaucher possède force et vitesse – prérequis indispensables aux latéraux modernes – et ne lâche pas d'une semelle ses ailliers adverses, qu'il gratifie régulièrement de tacles experts.

Cette liste a été compilée par les reporters UEFA.com Andrew Haslam, Dmitri Mamykin, Ivan Vjetrović et Paul Bryan. L'Équipe technique de l'UEFA dressera une liste officielle du tournoi dans le cadre de leur rapport technique sur la phase finale

Haut