Van Zwam a foi en ses Néerlandais

Wim van Zwam espère voir ses M19 Néerlandais s'inspirer de leur qualification in extremis pour sortir d'un Groupe A à forte consonance ibérique.

Le sélectionneur des Pays-Bas Wim van Zwam
©Randi Sokoloff

Les Pays-Bas ne doivent leur qualification pour le Championnat d'Europe des moins de 19 ans de l'UEFA, la deuxième sous les ordres de Wim van Zwam, qu'à une réalisation de Thom Haye dans le temps additionnel de la dernière rencontre qualificative contre l'Allemagne. Le sélectionneur espère que ses jeunes joueurs sauront s'inspirer de cette qualification in extremis pour s'extirper d'un groupe composé de l'Espagne, du Portgual, et de la Lituanie, pays hôte.

UEFA.com : Que pensez-vous du tirage au sort ?

Wim van Zwam : C'est un tirage difficile, mais les deux groupes sont relevés. L'Espagne est favorite comme souvent, elle a remporté les deux dernières phases finales et compte six victoires finales au total. Le Portugal est toujours une formation de qualité, et puis il y a les hôtes. Cela sera très délicat de les affronter en premier, mais cette compétition n'est jamais facile.

UEFA.com : Que savez-vous sur la Lituanie ?

Van Zwam : Nous les avons affrontés il y a deux ans, à l'époque ils ne nous avaient pas rendu la tâche facile et je m'attends une nouvelle fois à la même chose. Ils seront prêts pour leur match d'ouverture, alors nous devrons l'être également.

UEFA.com : Cette qualification acquise à la dernière minute va-t-elle avoir un impact positif sur votre tournoi ?

Van Zwam : Je ne sais pas, mais mon équipe a certainement pour habitude de trouver la faille dans les derniers instants, les jeunes néerlandais ne baissent jamais les bras. Nous l'avons démontré lors du tour Élite contre la Norvège et l'Allemagne.

UEFA.com : Quel est votre objectif pour cette phase finale ?

Van Zwam : Nous voulons avant tout atteindre les demi-finales, après il faudra voir. Nous faisons partie d'un groupe relevé, mais l'autre groupe l'est tout autant. Le plus important sera de remporter notre premier match : en cas de victoire vous pouvez vraiment commencer à viser plus haut, mais en cas de défaite la pression est véritablement sur vos épaules.

Haut