UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Pas de droit à l'erreur dans le Groupe B

Les déclarations des quatre sélectionneurs engagés dans le Groupe B du Championnat d'Europe des moins de 19 ans de l'UEFA, en Basse-Normandie (France).

Luis Milla (Espagne), Ilidio Vale (Portugal), Ivan Grnja (Croatie) et Massimo Piscedda (Italie), adversaires mais surtout heureux de se connaître et d'échanger
Luis Milla (Espagne), Ilidio Vale (Portugal), Ivan Grnja (Croatie) et Massimo Piscedda (Italie), adversaires mais surtout heureux de se connaître et d'échanger ©Sportsfile

Les entraîneurs de l'Espagne, du Portugal, de l'Italie et de la Croatie ont exprimé des points de vue voisins avant d'en découdre dans la phase finale de l'EURO M19 en France.

Après la victoire de l'Espagne dans la Coupe du Monde de la FIFA, le sélectionneur ibère Luis Milla a affirmé ressentir un plus grand poids sur ses épaules. "(Ce triomphe) est bien entendu une motivation mais pour les gars, jouer avec le maillot de l'Espagne sur le dos occasionne de plus grandes attentes", a déclaré l'ancien du FC Barcelona et du Real Madrid CF à UEFA.com. "Évidemment, les médias et les gens en Espagne sont euphoriques, mais il ne faut pas mettre trop de pression sur ces jeunes joueurs."

La Roja, qui n'a pas franchi le premier tour depuis sa victoire en Autriche en 2007, commencera contre la Croatie. "Une équipe qui a joué des éliminatoires exceptionnels et très dangereuse", prévient Milla, 44 ans. "Ils sont bons devant et bien organisés derrière. On va essayer d'imposer notre jeu."

La Croatie a remporté ses six matches de qualification. L'entraîneur Ivica Grnja, ancien adjoint chez les M21, se veut pragmatique : "L'Espagne est l'une des meilleures équipes d'Europe chez les jeunes", lance-t-il. "On va essayer de ne pas perdre. Si on y parvient, on se sera donné quelques chances supplémentaires de jouer la Coupe du Monde (U-20 de la FIFA). On s'attend à un match difficile mais on va donner le meilleur."

Ilídio Vale, pour le Portugal, tentera de hisser son équipe en finale pour la première fois depuis 2003. Il estime ses joueurs dans le bon état d'esprit avant d'affronter l'Italie. "On est bien et le moral est bon", assure-t-il. "C'est un moment important pour ces joueurs. Jouer un championnat d'Europe, même à cet âge, peut avoir des conséquences pour leur carrière."

Le Portugal et l'Italie seront privés de joueurs importants pour cause de suspension : Nuno Reis et Luca Tremolada respectivement. Les deux adolescents ont disputé tous les matches de qualification. Vale affirme que son équipe est "capable de terminer dernière comme première" mais elle jouera dans le style portugais : "On connaît le danger de chaque match mais on montera sur la pelouse pour les gagner".

L'Italie a battu le Portugal dans la phase finale en 2003 lors de sa seule victoire dans l'EURO M19. Le sélectionneur Massimo Piscedda en sait peu, toutefois, sur son premier adversaire, qu'il retrouvera à Mondeville. "On a préparé cette rencontre mais au final on sait tous que l'on apprend à connaître notre adversaire seulement quand il est face à nous sur la pelouse", dit-il. "Ces équipes changent vite de physionomie. Mais on s'est entraînés comme il le fallait et on espère en tirer les bénéfices en Normandie."