UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

L'Ukraine veut freiner la Serbie

Alors que son équipe s'apprête à affronter la Serbie en demi-finale du Championnat d'Europe M19, le sélectionneur Yuriy Kalitvintsev promet que les hôtes ukrainiens donneront tout pour atteindre la finale.

Les Ukrainiens entendent poursuivre leur épopée
Les Ukrainiens entendent poursuivre leur épopée ©Sportsfile

Alors que son équipe s'apprête à affronter la Serbie, vainqueur du Groupe B, en demi-finale du Championnat d'Europe des moins de 19 ans de l'UEFA, le sélectionneur Yuriy Kalitvintsev promet que les hôtes ukrainiens donneront tout pour atteindre la finale.

Étape
Le but inscrit par Serhiy Rybalka en fin de partie contre la Suisse a propulsé l'Ukraine dans le dernier carré, mais l'avertissement reçu par le buteur et l'expulsion de Vitaliy Kaverin vont priver l'équipe de deux joueurs importants face à la redoutable Serbie. Kalitvintsev compte sur le soutien du public de l'Illychivets Stadium de Marioupol pour transcender ses troupes. "On joue à domicile et je suis persuadé que les supporteurs vont pousser très fort", positive-t-il. "Les demi-finales constituent une étape mais notre objectif reste la finale. Bien entendu, ces suspensions sont un handicap mais les remplaçants vont se hisser au niveau de Rybalka et Kaverin."

Un adversaire "offensivement agressif"
L'Ukraine n'a atteint ce niveau de la compétition qu'une seule fois, en 2004 face à l'Espagne, qui l'a finalement éliminée au terme d'une séance de tirs au but. Pour Kalitvintsev, il va falloir contenir un adversaire "offensivement agressif" pour avoir une chance de jouer la finale de dimanche à Donetsk. "On les respecte", assure-t-il à propos des Serbes. "On a vu leurs trois matches et on sait que ça va être difficile. Mais on veut que notre équipe soit respectée après cette rencontre et on va tout faire pour les empêcher d'atteindre la finale."

Les Serbes motivés
Les joueurs d'Aleksandar Stanojević, de leur côté, ont conscience qu'ils ont l'opportunité de disputer leur toute première finale, la sélection de Serbie et Monténégro s'étant inclinée devant l'Angleterre en 2005. "Les garçons sont un peu fatigués mais ils savent qu'ils ont l'occasion d'accomplir quelque chose de grand", confie le technicien sur uefa.com. "Qui sait s'ils rejoueront un jour un match aussi prestigieux ?"

Un seul précédent
Pour lui, l'Ukraine est favorite mais le résultat n'est pas acquis. "On est la seule équipe qui a fini avec sept points", lance-t-il. "On a de très bons attaquants, qui peuvent faire la différence lors du prochain match. Si on parvient à marquer, je suis sûr à 100 % qu'on passera." Les deux équipes ne se sont croisées qu'à une seule reprise en M19, la Serbie s'imposant 2-0 lors du mini-tournoi de qualification de l'édition 2005/06 à Riga. Stanojević a un plan pour que l'histoire se répète. "L'Ukraine est une équipe impressionnante qui presse beaucoup, mais je sais comment y remédier", glisse-t-il pour conclure.